2 attaques terroristes simultanées ont eu lieu ce mercredi 7 juin à Téhéran. Un premier groupe d'assaillants s'est infiltré dans l'enceinte du Parlement tandis qu'un autre groupe terroriste a pénétré l'enceinte du mausolée de l'imam Khomeini, dans le sud de Téhéran.

Un tout dernier bilan fait état de 7 martyrs et de plusieurs blessés. 4 personnes seraient prises en otage dans le bâtiment du parlement iranien. Ces 4 personnes seraient des employés du parlement. Les forces spéciales tentent de se rendre au second étage du parlement et d’arrêter les terroristes vivants. Un des terroristes se serait fait exploser au cinquième étage du parlement.  

Les forces spéciales ont réussi à abattre l’un des terroristes et les combats se poursuivent. 

Des hommes armés se sont infiltrés ce mercredi à 10 :30 heures locales dans les locaux du parlement iranien et ils ont ouvert le feu.

Au moins un homme armé inconnu s’est infiltré dans les locaux du Majlis d'Iran (Parlement), ouvrant le feu sur les gardes de sécurité. Le porte-parole de la Commission pour la sécurité nationale et politique étrangère du parlement iranien, Seyyed Hossein Naqavi Hosseini a fait état de l’arrestation de l’un des tireurs.

Les députés sont sur le point de quitter sous escorte la salle principale à destination des caves de l'immeuble.  

Une seconde attaque contre le mausolée de l'imam Khomeini 

Une autre attaque a eu lieu dans le mausolée du défunt fondateur de la République Islamique d’Iran, un premier bilan fait état de 5 blessés. S’agissant de l’attaque dans le mausolée de l’Imam Khomeini, l’un des terroristes s’est fait exploser près de la poste de police. Un autre terroriste a été tué, il portait six grenades et tentait de les activer quand il a été abattu. Une autre assaillante, une femme, a été arrêtée selon l’agence Tasnim. La troisième a été abattue alors qu'elle tentait de faire exploser les six grenades qu'elle portait sur elle. 

L’Unité ultra-spéciale du Corps du Gardiens de la Révolution islamique, Unité Fer, vient d’arriver  sur les lieux pour prendre en main l’opération antiterroriste. 

Par Press TV