Les athlètes libanais refusent de partager le bus avec les athlètes israéliens vendredi soir, avant la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques à Rio.

L'incident est survenu alors que les athlètes libanais étaient assis sur le bus en attendant de se diriger vers le stade Maracana, où la cérémonie d'ouverture a été sur le point de commencer.

Un membre de la délégation israélienne à Rio, Udi Gal, a mis un post sur Facebook que le chef de la délégation libanaise a bloqué l'entrée du bus avec son propre corps.

Salim al-Haj Nicolas, le chef de l'équipe libanaise, a déclaré à l'AFP qu'il a exigé que la porte soit fermée sur l'équipe israélienne, mais "ils ont insisté à monter dans le bus".

Le Liban et l’Israël n’ont pas de relations diplomatiques et sont officiellement en guerre.

Les Israéliens auraient provoqué  l'incident exprès, selon l’équipe libanaise.

Selon le chef de l'équipe libanaise, chaque délégation avait un bus séparé, avec plus de 250 autobus dédiés au transport des équipes du village olympique à la cérémonie d'ouverture.

"Après être montés dans le bus 22, qui a été consacré à la délégation libanaise, la délégation israélienne m’a surpris en s’approchant vers notre bus et en voulant prendre le bus avec nous", a déclaré Salim al-Haj Nakoula au journal An-Nahar.

« J’ai demandé au chauffeur de fermer la porte, mais le guide qui était là avec la délégation israélienne l'a empêché de le faire."

Capture

Lire aussi: Pourquoi les athlètes palestiniens aux Jeux olympiques ont d'importance pour moi