Le secrétaire américain au Logement et au Développement urbain ne s'attendait pas à une telle attaque de la part d'une députée. Ben Carson a reçu de plein fouet la colère de Nydia Velázquez, une représentante de l'Etat de New York, critiquant sévèrement un tweet de Donald Trump sur l'aide à accorder à Porto Rico. Il a affirmé que l'île frappée par l'ouragan Maria ne pourrait pas bénéficier de l'aide humanitaire "pour toujours".

"Je suis offensée, insultée en tant que citoyenne américaine, et je voudrais vous suggérer que si le président veut une leçon d'histoire sur les relations entre les Portoricains et les Etats-Unis, je suis là : en 1998 (la guerre hispano-américaine) les troupes américaines ont envahi Porto Rico, les troupes américaines prirent Porto Rico (...) Cette invasion donne des responsabilités."

La prise de parole de la députée démocrate a duré plusieurs minutes, la voix chargée d'émotion, au bord des larmes à certains moments : "En 1917, la citoyenneté américaine est imposée aux Portoricains pour qu'ils puisent intégrer l'armée américaine et se battre durant la première guerre mondiale" poursuit-elle. Elle a poursuivi son discours pour que le gouvernement vienne en aide au territoire sinistré par l'ouragan.

Cette députée n'est pas la seule à tancer violemment Donald Trump sur l'aide humanitaire à fournir aux Portoricains. Le Washington Post a posté sur sa page Facebook l'intervention forte d'un habitant de l'île sinistrée traitant le président américain de "charlatan" .