Après un mois de jeûne et de prières, c’est la fin du ramadan pour les musulmans du monde entier.

En Irak, c’est le grand jour avant les célébrations de l’Aïd el Fitr, la fête de la rupture. Un moment de réconciliation et de fraternité malgré la menace terroriste dans le monde musulman. Vendredi au Pakistan, deux attentats-suicide ont tué au moins 57 personnes sur un marché très fréquenté.

Dans le sud des Philippines, les musulmans ont préparé samedi la fin du ramadan en pleine offensive militaire. Depuis un mois, l’armée philippine tente de déloger les combattants djihadistes de la ville de Marawi, qui a été en partie vidée de ses habitants.

Mais c’est en Afghanistan que le ramadan aura été le plus meurtrier cette année : les attentats ont fait au moins 200 morts et 700 blessés en un mois selon un calcul de l’AFP. Le bilan le plus lourd depuis 2001.

La fin du ramadan 2017 en Arabie Saoudite : la Cour suprême saoudienne a annoncé officiellement que le croissant de lune du mois de shawwal a été observé aujourd’hui. Le mois sacré du ramadan 2017 / 1438 se termine.

En France, le président du CFCM, Anouar Kbibech, a affirmé que le jour de fête de rupture sera demain, dimanche 25 juin 2017.

Deux méthodes pour une date

Alors, comment la date de l'Aïd el-Fitr est-elle déterminée? Les techniques divergent. Google, par exemple, a pris en compte la méthode scientifique, un calcul adopté par des "millions de musulmans en Turquie, en Allemagne et dans les pays de l’Est de l’Europe" pour définir le début et la fin du mois de ramadan, rappelle un communiqué du Conseil théologique musulman de France (CTMF) cité par Linternaute. Cette institution indépendante d'imams et de théologiens prône la détermination des dates du ramadan par les calculs scientifiques, qui permettent de savoir avec certitude à quelle date le croissant lunaire sera dans l’horizon. C’est ainsi que la date du 25 juin a été retenue. 

A lire: Le Président de la République Emmanuel Macron participe à l’IFTAR