Kamel Sami’ullin, le mufti de la République du Tatarstan, a condamné l’exploitation par les groupes terroristes, au nom de l’islam, et déclaré que l'État islamique qui combattait l'état légal en Syrie, n’avait rien à voir avec l’islam.

Le mufti de la République du Tatarstan a souligné : « Les terroriste sont responsables des séparations dans le monde de l’islam et la position de tous les musulmans dans le monde, à leur sujet, est claire. »
 
«  Les musulmans de Russie, a-t-il dit, ont été les premiers à condamner les crimes de Daesh et nous mettons à la disposition de nos jeunes, des informations complètes sur ces groupes terroristes. »
 
«  Nous projetons l’organisation à Kazan, d’une conférence au mois de février 2017, qui rassemblera les religieux de Russie, d’Asie centrale et du Moyen orient, pour l’étude de la crise en Syrie, et des activités de ces terroristes qui se prétendent musulmans », a-t-il dit.