Des manifestations importantes ont été organisées la semaine dernière devant les ambassades de Russie et d'Iran pour protester contre la situation à Alep.

Que s'est-il passé ce lundi soir ?

L’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, a été assassiné ce lundi dans une attaque armée à Ankara, ont rapporté les médias turcs. Une information confirmée par Moscou aux agences russes. Le diplomate, Andreï Karlov, a été abattu alors qu’il visitait une exposition d’art dans la capitale turque, selon les médias. « Un inconnu a ouvert le feu lors d’un événement public à Ankara et blessé l’ambassadeur », a déclaré la porte-parole du ministère, Maria Zakharova, citée par les agences. Andreï Zakharova avait affirmé dans un premier temps que l’ambassadeur avait été hospitalisé après l’attaque, mais est revenu sur ses propos en assurant qu’il était soigné sur place. Il a finalement succombé à ses blessures.

Quelle est la piste privilégiée ? 

Selon le Hurriyet Daily News, il pourrait s’agir d’une attaque liée à « l’islamisme radical ». Une thèse corroborée par un témoin cité par l’AFP, qui raconte que l’assaillant de l’ambassadeur russe a parlé d'« Alep » et de « vengeance ». Ce meurtre survient dans un contexte particulier. À Ankara, plus de 800 personnes ont manifesté devant l'ambassade iranienne mercredi contre les gouvernements russe et iranien à propos de la situation à Alep. Plusieurs manifestations ont eu lieu la semaine dernière en Turquie contre le soutien militaire de Moscou et de Téhéran à Damas. Mercredi soir, notamment, plus de 1 000 personnes étaient réunies devant le consulat général d'Iran à Istanbul pour dénoncer le « massacre d'Alep ».

Qui était Andreï Karlov ?

Le diplomate de 62 ans avait été nommé à Ankara en juillet 2013. Selon l'ambassade de Russie citée par CNN, il était marié et avait un fils. Après l'attaque contre l'avion russe, il avait accusé la Turquie d'encourager une campagne contre la Russie dans un entretien donné à l'agence de presse officielle russe TASS.

Thoughts w. my Russian colleague Andrei Karlov, his wife & family after this terrible attack. Quietly spoken, hospitable professional.

Qu'est devenu le tireur ?

L’assaillant a été neutralisé par les forces de sécurité. « La personne qui a mené l’attaque à main armée contre (Andreï) Karlov a été neutralisé lors d’une opération », a indiqué l'agence de presse Anadolu, sans préciser si l’assaillant était mort ou vif. L'homme était « de la police », a déclaré le maire d'Ankara, Melih Gökçek. Une information également relayée par le quotidien progouvernemental Yeni Safak, qui identifie le tireur présumé comme un membre des forces antiémeutes.

Quelles sont les implications politiques ? 

Bien que la Russie soutienne Bachar al-Assad et que la Turquie soutienne les rebelles à Alep, la relation entre les deux pays est plutôt bonne. En tout cas meilleure qu'au début de l'année. Car en novembre 2015, Ankara avait abattu un avion militaire russe à la frontière syrienne. À l'époque, le président russe Vladimir Poutine avait promis que cet incident aérien avait parlé de « coup de poignard dans le dos » de la Russie. Mais Ankara et Moscou avaient décidé de dépasser leurs divergences. 

D'ailleurs, Vladimir Poutine a parlé ce soir de « provocation visant à saper les bonnes relations entre la Turque et la Russie, ainsi que le règlement de la crise en Syrie ». C'est aussi ce qu'a estimé le président turque Recep Tayyip Erdoğan, qui a également utilisé le terme de « provocation » destinée à saboter la « normalisation » des relations entre Ankara et Moscou. 

A lire: Vous cherchez le siège de Daesh? Regarder les capitales occidentales au lieu du désert syrien