Alors que le burkini fait débat en France, le non-respect du hijab inquiète les autorités des pays musulmans.Les femmes qui se voient obligées de porter hijab mettent en colère les autorités en s'habillant légèrement.Pour preuve, les paroles d'un imam populaire marocain, Omar Al-Kzabri.

« Des femmes jeunes, dénudées, fumant des cigarettes. Où sont leurs tuteurs ? », s’interroge l'imam . Dans un long message publié sur sa page Facebook, le réciteur et imam Omar Al-Kzabri a fustigé le comportement « obscène » des jeunes Marocains.

« Regardez nos rues. Cela brise le cœur de voir la situation dans laquelle nous nous trouvons, la nudité obscène, l’étrange audace contre les commandements de Dieu, un défi et un outrage à la population », accuse l’imam de la mosquée Hassan II de Casablanca, la plus grande mosquée du pays, qui rassemble régulièrement pour les soirées du ramadan des centaines de milliers de fidèles.

« La nudité n’est plus affaire de saison, elle est étalée sous nos yeux, hiver comme été », estime l’imam Kzabri, suivi par plus de 140 000 utilisateurs Facebook. « Des filles dénudées, des garçons perdus, tombés dans les filets de la séduction. Ils sont tous victimes d’un complot contre cette nation, un complot dont les responsables ont voulu tuer la pudeur, les valeurs, les principes»

Le religieux a également vitupéré les « bandits de grand chemin qui sèment la confusion », et qui « combattent les défenseurs de la pudeur », les accusant de ne pas « respecter la liberté de celle qui a choisi le voile ou le niqab ».

Le religieux a également vitupéré les « bandits de grand chemin qui sèment la confusion », et qui « combattent les défenseurs de la pudeur », les accusant de ne pas « respecter la liberté de celle qui a choisi le voile ou le niqab ».

On voit les mêmes paroles des autorités iraniens qui ont eu l'initiative de la police des mœurs, une police qui arrête des femmes dont les vêtements ne conforment pas aux commandements de l'islam.

download (1)

D'autre part, on voit les pays européens qui se prendre avec des concepts islamiques, notamment le hijab.L'allemagne vient d'appeler à une interdiction partielle de la buraq, et la France où la polémique de burkini fait débat.

On est contre la restriction de la liberté dans les pays européens, ainsi qu'un hijab obligatoir dans les pays musulmans.

A lire:Un musulman a été viré pour avoir refusé de serrer la main avec des femmes de son entreprise