En dépit de la stratégie du candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, qui tente de rassembler une coalition bipartisane en s'adressant aux millions de jeunes supporters de l'ancien candidat démocrate Bernie Sanders, une nouvelle étude a révélé que son approche populiste avait pour l'instant échoué à convaincre la génération née à l'approche du millénaire.

Le dernier sondage mené par USA Today / Rock the Vote, publié dimanche, a révélé que 56% des électeurs de moins de 35 ans pourraient envisager de voter pour la candidate démocrate Hillary Clinton, tandis que seule une personne sur cinq dans cette tranche d'âge était prête à soutenir Donald Trump.

Mme Clinton a par ailleurs largement devancé M. Trump dans sa conquête des anciens partisans de Bernie Sanders, dont 72% sont désormais prêts à la soutenir, tandis qu'à peine 11% se sont ralliés à M. Trump.

La génération du millénaire, ou "génération Y", qui correspond actuellement à la tranche des 18-34 ans, représente une population estimée à 75,4 millions de personnes, selon les données fournies en avril par le Bureau américain du Recensement.

Les électeurs les plus jeunes ont toujours tendu à voter pour les Démocrates au cours des précédentes élections, mais le sondage d'USA Today / Rock the Vote semble indiquer que les jeunes adultes pourraient bien cette fois rejeter le candidat républicain dans des proportions sans précédent.

Selon le sondage, le soutien dont jouit M. Trump auprès des jeunes électeurs est encore plus bas que les 32% reçus par Richard Nixon auprès des 18-29 ans en 1972, dans un contexte de manifestations massives de la jeunesse contre la guerre du Vietnam.

Dans le même temps, le sondage a permis d'apporter de nouvelles preuves pour étayer les allégations selon lesquelles une majorité des partisans des deux candidats basent leur allégeance non sur leur soutien à un candidat, mais bien plutôt sur leur rejet de son opposant.

Selon le sondage, 54% des partisans de M. Trump et 51% des partisans de Mme Clinton déclarent en effet que l'une des principales raisons de leur choix est d'empêcher le candidat adverse d'accéder à la Maison-Blanche.

A lire:Clinton Félicite l’athlète musulmane pour avoir participé aux JO avec Hijab