Un affrontement a éclaté en Australie entre anti-islam et les groupes anti-racisme et plusieurs personnes ont été arrêtées. Que pensez-vous de cela? Pensez-vous que l'islamophobie est à la hausse en Australie?

Pour répondre à cette question d'une manière précise, nous avons besoin de faire une analyse critique des événements politiques, et de nous demander pourquoi nous assistons à de tels incidents qui se produisent dans le monde entier.

Aujourd'hui, l'humanité est victime de la politique des pouvoirs arrogants, capitalistes. Rien ne se produit par hasard, puisque les actions des nations sont soigneusement planifiées, et toute position politique prise par une nation est basée sur cette théorie de la philosophie politique. C’est de la plus haute importance de comprendre correctement ces théories politiques afin d'avoir une vision claire des raisons derrière le racisme et le terrorisme.

En 1992, Francis Fukuyama [1] a publié son livre révolutionnaire intitulé «La Fin de l'Histoire et le dernier homme». Dans le livre, Fukuyama soutient que l'avènement de la démocratie libérale occidentale peut signaler le point final de l'évolution socioculturelle de l'humanité, et la forme finale de gouvernement humain. Dans une réponse directe à «La Fin de l'Histoire», Samuel P. Huntington [2] a écrit un essai en 1993 intitulé «L’affrontement des civilisations», qu’il a ensuite élargi dans un livre en 1996 appelé «L’affrontement des civilisations et la refonte de l'ordre mondial »

Huntington a fait valoir que le conflit temporaire entre les idéologies est remplacé par l'ancien conflit entre les civilisations. La civilisation dominante dicte la forme de gouvernement humain, et cela ne restera pas constant. Il a expressément distingué l'Islam, qu'il décrit « ayant frontières sanglantes».

L’affrontement des civilisations (Clash Of Civilisations) est une hypothèse selon laquelle les identités culturelles et religieuses des gens seront la principale source de conflit dans le monde de l'après-guerre froide. L'expression elle-même a été utilisée par Albert Camus en 1946 [3], même encore plus tôt en 1926 dans un livre écrit par Basil Matthews [4]. Cette expression provient de «affrontement des cultures», qui a été utilisé au cours de la période coloniale et la Belle Époque [5]. Les puissances arrogantes mondiales ont constaté que le seul moyen de consolider leur pouvoir était d'adhérer à cette théorie. Pour cette raison, ils ont commencé à diffuser la haine et à l'hostilité par leurs outils de propagande, leur but étant de créer des obstacles et des tensions entre les différentes cultures et religion.

Ce que nous avons vu en Australie, ou à travers le monde de rallyes 'Anti-Islam "est une réaction à la peur de l'extrémisme« islamique » qui paralyse les cœurs et les esprits des gens. Il y a maintenant une atmosphère de paranoïa constante dans l'Ouest, où l'on est incertain si leur nation sera la prochaine victime du terrorisme «islamique». Avec toute l'hystérie et de l'agitation entourant le terrorisme «islamique», nous devrions nous demander d’où l'extrémisme violent «islamique» émerge? Curieusement, il semble que personne ne pose cette question, alors que c’est la question la plus importante!

L'extrémisme islamique »que nous voyons éclaboussé partout dans nos écrans de télévision a émergé des politiques étrangères occidentales d'antan. Comme nous l'avons mentionné précédemment, la théorie de «affrontement des civilisations» est devenue célèbre en 1993, ce qui est plutôt ironique, comme dans la même année, nous constatons que les journaux occidentaux font référence à Oussama Ben Laden comme un «guerrier» [6]. Ce n’était également pas si longtemps que Hillary Clinton a clairement indiqué que ce sont les Américains qui ont soutenu Al-Qaïda contre les Russes [7].

Après les attaques terroristes que nous avons été témoins dans l'Ouest, et le racisme ignoble épousées par Trump et ses semblables, certains Occidentaux blancs sont devenus très extrême dans leur vision de la suprématie blanche, et je peux prédire que, dans l'avenir, nous serons forcés de faire face au terrorisme des radicaux «musulmans», ainsi que le chaos causé par la suprématie blanche. Le nœud de la question du racisme et le terrorisme découle de la promulgation généralisée de la théorie de «affrontement des civilisations» par les politiciens américains et les médias.

Sur la base de ce que j’ai mentionné, on peut commencer à comprendre pourquoi l'islamophobie est à la hausse non seulement en Australie, mais dans le monde entier.

Une enquête menée par l'Université Western Sydney a constaté que les musulmans en Australie expérience le racisme trois fois plus que la moyenne nationale. Comment pensez-vous que le gouvernement devrait aborder cette question?

Malgré l'authenticité de cette enquête, je crois qu’ils sont certains de nos politiciens et sections des médias qui ont créé l'impression que les musulmans sont différents des Australiens ordinaires, et cela a rendu les relations entre les musulmans et les non-musulmans tendu. Nous ignorons la religion d'un criminel, sauf s'il est musulman; nous avons jamais entendu parler dans les nouvelles, ou d'un de nos hommes politiques, de la description «Christian criminelle australienne» ou «criminel d'apparence blanche», mais nous entendons constamment les expressions «criminel musulman australien» et «criminel de l'apparence du Moyen-Orient". Ils ont créé cette campagne de peur dans les esprits et les cœurs de leurs citoyens, tout en aliénant simultanément certains musulmans, les rend plus vulnérables à la radicalisation en raison de la discrimination qu’ils se sentaient.

Tout gouvernement devrait revoir l'approche de ses politiciens, ainsi que celle de ses principaux médias, et cela ne peut être réalisé  si nous continuons sur le chemin établi par les puissances arrogantes qui se répandent sur la théorie de «affrontement des civilisations» dans le monde entier.

 

Les références:

1. An American political scientist

2. An American political scientist

3. le problème russo-américain, et là nous revenons à l’Algérie, va être dépassé lui-même avant très peu, cela ne sera pas un choc d’empires nous assistons au choc de civilisations et nous voyons dans le monde entier les civilisations colonisées surgir peu à peu et se dresser contre les civilisations colonisatrices.http://www.ina.fr/audio/PHD85011203

4. Young Islam on Trek: A Study in the Clash of Civilizations (p. 196)

5. Louis Massignon, La psychologie musulmane (1931), in Idem, Ecrits mémorables, t. I, Paris, Robert Laffont, 2009, p. 629: "Après la venue de Bonaparte au Caire, le clash of cultures entre l'ancienne Chrétienté et l'Islam prit un nouvel aspect, par invasion (sans échange) de l'échelle de valeurs occidentales dans la mentalité collective musulmane."

6. December 6, 1993, article by Robert Fisk of The Independent titled, “Anti-Soviet warrior puts his army on the road to peace”

7. In a Video Clinton stated: “Let’s remember here… the people we are fighting today we funded them twenty years ago

Let’s go recruit these mujahideen.

“And great, let them come from Saudi Arabia and other countries, importing their Wahabi brand of Islam so that we can go beat the Soviet Union.”