Le Tribunal fédéral a désavoué les autorités scolaires de la commune saint - galloise de Sankt Margrethen en Suisse qui avaient interdit à une jeune musulmane de porter son voile en classesur la base d’un règlement bannissant tout couvre - chef des salles d’école. Le 11 décembre 2015, les juges ont autorisé la jeune fille de 14 ans à porter son hijab en classe.

***

Selon les magistrats, une telle interdiction apparaît contraire à la liberté religieuse protégée par la Constitution dès lors qu’aucune circonstance particulière ne la justifie – des tensions entre les diverses communautés ou une stigmatisation d’autres jeunes musulmanes ne portant pas le voile par exemple. Or les autorités scolaires n’avaient rien pu alléguer de tel, la présence en classe de cette jeune fille voilée – qui avait finalement obtenu, grâce à l’effet suspensif accordé à son recours devant le tribunal administratif cantonal, le droit de porter provisoirement le voile – n’ayant au contraire soulevé aucun problème particulier.

Selon la presse suisse, cette décision, prise à une majorité de quatre juges contre un, est destinée à faire jurisprudence.