Abdeljallil al - Geekaoui, le responsable des nouvelles technologies au sein de Daech vient d’annoncer la nouvelle. L’état Islamique compte lancer une application qui mettra fin aux éternels débats sur ce qui est permis par la religion et ce qui est interdit. Le programme portera le nom de «Instahram».

***

«C’est à force de voir que les 3 muftis du village n’étaient jamais d’accord que j’ai eu cette idée. Vous me direz il y’a le Coran pour distinguer le «Haram» du «Hallal» mais personne ne sait lire chez nous, donc on y va au feeling. C’est de l’Islam «Freestyle» que nous pratiquons et par conséquent parfois on fait des gaffes. Une fois j’ai égorgé mon petit neveu car un abruti de Mufti m’avait dit que c’était «Haram» de regarder des dessins animés, et depuis ma sœur me fait la gueule…(Rires)» Nous dira al - Geekaoui.

Destiné aux membres de DAECH, mais également aux mécréants. Le service permettra aux utilisateurs de savoir si ce qu’ils comptent faire est licite ou pas. Il suffira juste d’écrire la proposition sur la barre de recherches. C’est ensuite un vote des autres utilisateurs qui tranchera.

Djamila, qui vient de tester l’application, nous dit «C’est génial, je voulais savoir si je pouvais mettre une burka rose bonbon car j’en avais un peu marre du noir. J’ai donc utilisé «Instahram». J’ai reçu: 23 «Hallal» et 6876 «Mécréante, tu dois mourir». Je crois que je vais m’en tenir au noir»

L’application possède d’autres fonctionnalités dont l’option «chat - vidéo avec les djihadistes les plus chauds de ta région». Elle permet aussi d’envoyer des demandes d’ajout aux autres utilisateurs. Néanmoins, pour pouvoir ajouter une femme il faut l’avoir préalablement épousée, ce qui est possible grâce à la fonction «Vidéoconférence avec un Imam» qui vous permet d’être non seulement amis sur «Instahram» mais également mari et esclave.