C’est une bien triste nouvelle que nous apprenons ce matin. Saad Dawabsha, le père du bébé palestinien brûlé vif il y a une semaine par des colons israéliens, a succombé à ses blessures à l’hôpital israélien où il avait été admis. Les funérailles sont prévus dans la journée à Naplouse, vers Douma, le village d’origine de la famille.L’incendie de la maison des Dawabsha par des colons juifs le 31 juillet dernier avait profondément choqué, et nous a montrél’extrême barbarie dont sont capables ces colons: le petit Ali Dawabsha, âgé de 18 mois a été brûlé vif.Son grand frère et ses parents ont été sortis de justesse de la maison, décimée par les flammes. Ils en sortent néanmoins grièvement blessés. Le corps du père a été brûlé à 90%, au troisième degré. La mère d’Ali Dawabsha est toujours entre la vie et la morte tandis que leur fils Ahmed, 4 ans, aurait montré quelques signes positifs de rétablissement. Qu’Allah accepte le père de Ali dans Son Vaste Paradis! Qu’Il soulage la peine et douleur de ses proches! Qu’Il leur accorde patience et endurance! Qu’Il accorde la guérison à la mère et à son fils de 4 ans! Au lendemain de l’horrible drame, des palestiniens avaient manifesté pour dénoncer la barbarie des colons, et le laxisme des autorités israéliennes face à des agressions de plus en plus fréquentes. Malheureusement, l’enquête judiciaire promise les autorités israéliennes semble piétiner. Pour l’instant, un colon juif, Mordehaï Mayer, a été arrêté pour« son implication dans des activités violentes et des attaques terroristes survenues ces derniers temps», selon un communiqué du Ministère qui ne précise pas précisément s’il est directement impliqué dans l’incendie criminel de la maison de la famille Dawabsha.Il a été placé en détention administrative pour 6 mois seulement!Certes la Justice divine sera elle impartiale, intransigeante, parfaite. Source: Ajib