Une banque norvégienne classique vient de lancer des prêts immobiliers sans intérêts, conformément aux prescriptions de la religion musulmane. Une offre qui a attiré, dès la première semaine, environ 300 prospects.

Au mois de janvier 2017, la banque norvégienne Storebrand a lancé un site internet visant à mesurer l'intérêt que pourrait susciter un prêt dît «halal» auprès des clients musulmans qui ne souhaitent pas soustraire à un prêt bancaire traditionnel, avec intérêts.

Le système fonctionnerait d'une façon peu habituelle. En effet, vu que l'islam interdit le prêt avec intérêt, la banque procède différemment. Elle achète un bien «au nom de son client» avant de le lui louer. Et ce, jusqu'à ce que la dette du client soit remboursée. 

Plusieurs associations islamiques de Norvège, notamment le «Conseil Islamique de Norvège» ont exhorté leurs partisans à prendre ce projet très au sérieux, suite à quoi, près de 300 personnes ont contacté la banque par téléphone, e-mail et Facebook.

«Nous voulions savoir s'il pouvait y avoir une autre façon d'entrer sur le marché du logement avec des prix à la hausse. Le projet en question pourrait beaucoup intéresser les jeunes, notamment ceux qui ont été diplômés récemment, ainsi que les personnes qui ne se voient pas soustraire à des prêts bancaires tels qu'ils sont présentés habituellement, en raison de leurs convictions religieuses», a annoncé le site internet de Storebrand.

Selon le quotidien norvégien Vart Land, le directeur de la communication de Storebrand, Bjorn Erik Saettem, a déclaré que la banque cherchait à «transformer sa vision en réalité». 

«Storebrand est actuellement en train d'évaluer le potentiel du marché pour un tel prêt et de considérer ce à quoi cela pourrait donner», a expliqué Bjorn Erik Saettem. Et d'ajouter : «Nous avons également été contactés par des conseillers financiers au Royaume-Uni et en Malaisie qui veulent nous aider à mettre en place ce type de prêt».

A lire: « Dans 10 ans, tout le monde sera musulman » dit un archevêque italien