Yasser Al-Habib est un dignitaire religieux chiite. Il est né en 1979 au Koweït puis a émigré en Angleterre en 2004. Il a été arrêté au Koweït en Novembre 2003, pour avoir maudit Abu Bakr, Omar et Aïcha et condamné à une peine de 10 ans de prison par contumace. Malheureusement, l'imam chiite radical exilé à Londres, en train de "fêter" l'anniversaire de l'assassinat du deuxième calife de l'islam, Omar Ibn Al-Khattab. C'était il y a une semaine. Sur le gâteau est écrit : "Omar en enfer"!

« Le chiisme et le sunnisme, tels qu'ils sont conçus et interprétés par les Etats-Unis, constituent une lame à double tranchant », a affirmé le Guide suprême!

Ali Khameni, Le Guide suprême de l'Iran a reçu en audience ce samedi 17 décembre les chefs des Pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ainsi que les responsables du gouvernement et les ambassadeurs des pays islamiques en poste à Téhéran. Les participants à la 30ème Conférence internationale pour l’Unité inter-islamique assistaient aussi à cette rencontre.

Le Guide suprême a souligné « les grandes souffrances » dont est aujourd'hui victime le monde musulman, souffrances qui ne pourront être dissipées qu'à la faveur de « l'unité entre les musulmans ».

« Il existe aujourd'hui au Moyen-Orient, deux volontés qui s'opposent l'une à l'autre : une volonté d'unir et une volonté de disperser les rangs des musulmans. Si l'unité parvient à vaincre, l'état des choses changera dans le sens des intérêts des musulmans qui en sortiront bien renforcés. Du Myanmar à l'Afrique, le monde est aujourd'hui le théâtre des massacres commis à l'encontre des musulmans: il y a une partie qui se fait tuer par Boko Haram et une autre partie qui se fait massacrer par les bouddhistes ».

« Le chiisme et le sunnisme, tels qu'ils sont conçus et interprétés par les Etats-Unis, constituent une lame à double tranchant », a affirmé le Guide suprême.

« Les ennemis, même s’ils se montrent flexibles, sont, de facto, de nature barbare et violente et les nations devront se préparer à confronter ces ennemis sans foi ni loi, sans religion et injustes».

Selon l'Ayatollah Khamenei, « l’unité » reste l’élément le plus nécessaire pour le monde musulman.

Il a appelé toutes les confessions islamiques, les chiites aussi bien que les sunnites, à éviter tout discorde et à avoir recours au Prophète de l’Islam, au noble Coran et à la sainte Kaaba pour ne pas perdre leur unité et solidarité. 

A lire: Trois questions pour comprendre la différence entre chiite et sunnite