La campagne pour permettre aux joueurs de basket-ball à porter hijab sur le terrain de sport a presque gagné 100.000 signatures.

La Fédération Internationale de Basketball (FIBA) fait face à un nombre considérable de critiques face à sa décision controversée ce mois-ci sur la permission de hijab sur le terrain.

La pression monte sur les autorités de basket-ball pour permettre aux joueurs de femmes musulmanes de porter le hijab lors des compétitions officielles.

Une éminente joueuse, Indira Kaljo a dit qu'elle ne jouera pas professionnellement jusqu'à ce qu'elle soit autorisée de porter hijab sur le terrain de basket.

La joueuse musulmane dit que «la lutte est réelle » pour les femmes qui veulent jouer le jeu en hjiab.

Elle a ajouté que « il est temps de changement ».

Mme Kaljo, née en Bosnie et a grandi en Amérique, a poursuivi: «Même dans les Jeux Olympiques, les femmes qui portent hijab ne sont pas autorisées à concourir, et pour moi cela est tout simplement scandaleux."

La pétition Change.org, a commencé par Asma Elbadawi, une joueuse du Soudan et vivant maintenant dans le West Yorkshire, a rassemblé plus de 90.000 noms.

Bilqis Abdul-Qadir, la première femme musulmane à jouer au basket avec hijab a déploré la restriction "a brisé le cœur".

Les joueuses musulmanes espèrent qu'elles peuvent jouer avec hijab aux futurs Jeux olympiques.

La fédération de basket-ball a longtemps interdit l'utilisation de coiffures et accessoires cheveux en basket-ball et a jugé que "tout le matériel utilisé par les joueurs doit être approprié pour le jeu".

A lire: Un musulman a été viré pour avoir refusé de serrer la main avec des femmes de son entreprise