En Suède, un homme musulman poursuit l'Etat après être viré de son entreprise pour ne pas serrer la main avec des femmes, une action qui est contraire à ses croyances religieuses.

L'homme musulman a travaillé pour la municipalité Helsingborg dans le sud de la Suède. Il a refusé de serrer la main avec ses collègues de sexe féminin et au lieu il tendit la main à son cœur en les saluant.

Certaines de ses collègues se sont plaintes aux patrons et par conséquent l'homme a été congédié pour, comme son manager a dit, "violation de la politique d'égalité".

«Nous sommes en faveur de la diversité. Les gens peuvent croire ce qu'ils veulent, mais cela ne signifie pas qu'ils  peuvent discriminer. Nous allons défendre les valeurs telles que l'égalité ", a déclaré le conseiller libéral Maria Winberg la section locale.

Ses collègues de sexe féminin ont estimé qu'elles étaient victimes de discrimination. « Vous pouvez croire ce que vous voulez, mais vous ne pouvez pas se comporter comme vous le souhaitez dans le lieu de travail», ont-elles ajouté.

L'homme musulman, cependant, dit qu'il ne comprend pas pourquoi les autres critiquent sa manière dont il salue les femmes.

«Je suis un pratiquant, religieux musulman et je veux suivre ma religion. Et il n'y a pas que les hommes qui ne serrent pas la main avec les femmes, il y a aussi des femmes qui ne veulent pas serrer la main avec les hommes », a-t-il expliqué.

L'homme a intenté un procès contre Helsingborg sur son licenciement et il est maintenant représenté par un groupe anti-discrimination nommé "Malmö mot Diskriminering" (Malmö contre la discrimination.

A lire: Le président Obama est «absolument» un musulman