De nos jours, nous remarquons de plus en plus de divorces et de couples qui se séparent. Et parmi les raisons de ces divorces, il y a l’ingratitude de la femme envers son époux.

En Islam

En Islam, la femme possède une place unique et un statut bien spécial. Elle peut être une fille, une sœur, une mère, une amie ou encore une épouse. Mais quelle que soit la place qu’elle occupe, elle est importante voire même indispensable. C’est le cas de l’épouse, d’une bonne épouse…

Mais…

Malheureusement, de plus en plus de musulmanes de nos jours se laissent influencer par la plupart des femmes de cette société ou encore par ces séries télévisées où l’épouse ne doit absolument pas se laisser faire par son mari, où elle doit agir comme bon lui semble et ce peu importe l’avis de son époux. Tout cela, au nom d’une certaine « égalité » revendiquée seulement par celles qui n’ont pas compris leur rôle d’épouse. Il est triste de constater que la femme ait préféré prendre exemple sur une autre culture et une autre religion que la nôtre, pourtant remplie de merveilleux trésors ! En Islam, la femme doit adopter un certain comportement avec son époux. Elle doit être douce, respectueuse envers lui et aimante lorsqu’il la sollicite. Il se peut que certains n’adhèrent pas à cette vision des choses, il se peut même que beaucoup nous critiquent ou même nous combattent à ce niveau-là, au nom de la liberté de la femme.

Un exemple

Admettons que l’on montre une série de photos à des non-musulmans, où la femme sert à manger à son mari, où elle le coiffe, où elle l’aide à enfiler son manteau ou même ses chaussures; ou bien où l’on voit qu’elle baisse humblement les yeux devant son mari énervé, ou encore une photo montrant qu’elle lui embrasse la main. La plupart des réactions suscitées seraient sans doute évidemment négatives ! L’un clamera l’égalité de la femme, l’autre criera qu’en Islam la femme est soumise et qu’elle n’a pas à se « rabaisser »ainsi etc… Mais ceci, serait seulement dû au fait qu’ils ne comprennent pas. Ils ne comprennent pas qu’en Islam, la femme se comporte avec son époux avant tout, par amour.

Ce qu’il en est réellement

Quand une femme agit par amour avec son époux, le respect et l’importance qu’elle lui accordera seront instinctifs. Si elle lui sert à manger elle-même, c’est pour lui montrer l’intérêt qu’elle lui porte, si elle le coiffe c’est parce qu’elle veut qu’il soit le plus beau -à ses yeux- jusqu’au dernier détail, si elle l’aide à enfiler un de ses vêtements ce n’est pas parce qu’il en est incapable, mais seulement parce qu’elle veut le traiter comme un roi, comme son roi. Si elle patiente pendant ses moments de colère c’est parce qu’elle le respecte, si elle lui embrasse la main c’est parce qu’elle veut être affectueuse et acquérir sa satisfaction… et si elle agit ainsi c’est parce qu’elle redoute avant tout son Seigneur et qu’elle aime tout simplement son époux, en Lui.

Soyez une épouse, tout simplement…

Alors mes chères sœurs, cessez de vouloir avoir le dessus sur votre époux ! Cessez de vous laisser manipuler par nos ennemis qui ne veulent que détruire nos principes qu’eux n’ont pas réussi à acquérir et ébranler nos piliers si solides, dont fait partie le bon comportement de la femme envers son mari. Soyez douces et aimantes. Soyez patientes même si votre époux est parfois dur et invoquez constamment pour lui. Soyez la personne vers qui votre mari se précipiterait pour se confier et non pas celle qu’il fuirait et respectez-le. Mais surtout aimez-le !

Et enfin souvenez-vous de la parole du Prophète -‘aleyhi salat wa salam- qui a dit à une femme : « Regarde comment tu es avec lui (ton mari) car il est certes ton paradis et ton enfer »

« Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » 

{Sourate 30/ Verset 21}

Si Allah a créé la femme, c’est -conformément à Sa parole- pour que l’homme vive en tranquillité avec son épouse… Mais seules celles qui réfléchissent ont conscience de ce qu’implique ce merveilleux et précieux rôle.