L’allaitement maternel constitue ce lien unique qui relie la mère et son enfant. Au delà de cela, il contient de nombreux bienfaits récemment démontrés par une étude scientifique. Il représente également un droit de l’enfant qui a été mentionné à plusieurs reprises dans le Saint Coran. Dans l’idéal, l’allaitement devrait être poursuivi de la naissance jusqu’à l’âge de deux ans, comme cela a été mentionné dans le Noble Coran. L’allaitement revêt tellement de mérites qu’il nous paraît essentiel de les souligner.

Le lait maternel, rempart contre les maladies de bébé
Le lait maternel nourrit le nouveau né de la meilleure manière qui soit. En effet, ce lait contient tous les nutriments nécessaires à son développement et à sa croissance et ce dès la naissance et pour les mois et années à venir, d’où l’importance d’allaiter aussi longtemps que possible. Le fait d’accorder à son enfant un allaitement exclusif durant les premiers mois de sa vie, lui permettra non seulement de bénéficier d’une alimentation riche mais également d’être protégé contre certaines maladies.

En effet, l’OMS souligne que le lait maternel« favorise le développement sensoriel et cognitif et protège le nourrisson contre les maladies infectieuses et chroniques ». Un bébé allaité sera donc moins exposé aux maladies et aux virus qu’un bébé nourrit de lait artificiel. Et pour cause, ce lait artificiel ne dispose pas de toutes les qualités du lait de la mère. Le lait maternel diminue ainsi la mortalité due aux maladies courantes de l’enfance telle que la pneumonie. Au delà de cela, si le bébé allaité tombe malade, le lait de sa mère lui permettra de guérir plus rapidement inchaAllah.

Le lait maternel contient des anticorps qui permettent  à l’enfant de se munir contre les maladies mais également de les combattre lorsqu’elles apparaissent. Pour ces raisons sanitaires, l’OMS ainsi que l’UNICEF recommandent aux mamans du monde entier l’allaitement exclusif dès la naissance. Le lait maternel contribue en effet à la maturation du système immunitaire et digestif de l’enfant. Le nourrisson le digère parfaitement, contrairement au lait artificiel qui entraîne souvent des problèmes de digestion chez les nouveaux nés. Les minéraux, les bons gras et les vitamines contenus dans le lait maternel facilitent également le développement du cerveau et de la vision.

Les bienfaits que le bébé tire du lait maternel sont présents dès la naissance mais s’étendent également jusqu’à l’âge adulte. Plusieurs études ont en effet démontré que les adultes ayant été allaités dans leur enfance sont plus rarement exposés au diabète ou à l’obésité que les autres adultes. D’après l’OMS, ces adultes auparavant allaités, ont aussi présenté un QI plus élevé lors des tests d’intelligence que les autres personnes non allaitées.

L’allaitement, une protection pour maman

Le bébé n’est pas le seul à tirer des bienfaits de l’allaitement. En effet, la mère connaît également des bénéfices en allaitant son enfant. Cela permet entre autres à la mère de se munir contre les virus et maladies. L’allaitement contribue ainsi au bien être physique de la maman. Une maman qui allaite est plus forte. Elle est en somme une maman dont le corps sera moins sensible aux maladies.

Par ailleurs, d’après une étude, l’OMS relève que l’allaitement maternel « réduit le risque de cancer ovarien ou mammaire, augmente les ressources de la famille et du pays. C’est un moyen sûr et écologique d’alimenter l’enfant ». Le fait d’allaiter diminue donc le risque d’exposition de la mère au cancer. L’allaitement maternel permet également à la famille d’offrir à l’enfant une alimentation plus saine, écologique et économique.

Les mères qui allaitent vont également retrouver plus rapidement et plus facilement le poids qu’elles pesaient avant la grossesse. Cette facilité par le biais de l’allaitement permet donc d’éviter le risque de surpoids et d’obésité présent chez les femmes qui enfantent. L’allaitement maternel contient donc autant de bienfaits pour la mère que pour son enfant. Après avoir pris connaissance et conscience de ces avantages, au delà de la recommandation présente dans le Saint Coran, toutes les mères devraient être motivées à s’engager dans cette voie de l’allaitement exclusif inchaAllah, sauf si elles en ont l’incapacité physique. Pour notre propre bien et pour le bien de nos enfants, tenons le défi de l’allaitement inchaAllah.

Qu’Allah nous facilite à toutes et nous permette d’allaiter nos enfants. Qu’Il récompense nos mamans qui l’ont fait pour nous auparavant.