Le Coran et la Sunna mentionnent plusieurs aliments bénéfiques pour notre santé et que l’on retrouve dans la nature que le Tout-Puissant nous a accordé. L’un d’entre eux, est très célèbre pour ses vertus, et il est utilisé depuis des siècles à travers le monde entier dans les médecines traditionnelles mais de plus en plus dans la médecine moderne : il s’agit du miel.

Certes que l'art de l'élaboration des mets ou disons l'art de la cuisine n'est pas à la portée de tous mais j'ai voulu attacher de l'intérêt à cette conception en essayant de poser les mets sur une "table textuelle". Manger c'est tout d'abord une nécessité humaine et secondo un plaisir indispensable dépassant son caractère biologique d'alimentation pour devenir un corpus de techniques pointues, un fait culturel, un élément de patrimoine et d'identité national ou familial. Mais également un thème d'étude pour les sciences. 

La cuisine, qui définie l'ensemble des techniques de préparation des aliments en vue de leur consommation par l'être humain, est diverse à travers le monde, fruit des ressources naturelles locales, mais aussi de la culture et des croyances, des échanges entre les peuples. 

Dans l'islam, il est considéré comme un remède. Toute une Sourate coranique est nommée «Les abeilles (النحل)» est «une preuve pour les gens qui réfléchissent». Présent dans le Delta du Nil, le miel servait à sucrer les aliments. Plusieurs papyrus égyptiens en font mention, le plus vieux datant de plus de 4500 ans [3]. Le latin mel a donné le français miel et les mots de même sens dans les autres langues romanes. 
A partir de ces données j'essayerai de mettre l'accent sur l'efficacité de ce condiment et surtout de m’intéresser à ses vertus curatives et éclaircir la valeur et le symbolisme du miel surtout dans les différents textes fondamentaux. 

Allah dit dans le Qûr'an :

" [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : "Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. "

(Sourate an-Nahl, versets 68-69)

Selon Abou Saïd, un homme vint dire au Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Mon frère a mal au ventre. – Donne-lui du miel à boire, répondit le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). L’homme revint à nouveau et le Prophète lui dit :- Donne-lui du miel à boire. L’homme revint encore et dit : – J’ai fait ce que tu m’as conseillé. – Dieu a dit la vérité, s’écria alors le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), c’est le ventre de ton frère qui a menti. – Donne-lui du miel à boire. On fit boire du miel au malade et il guérit. » (Rapporté par Boukhari)

Ce hadith prouve de la faculté purifiante du miel pour l’estomac et les intestins. Selon une explication d’Ibn Al-Qayyim du hadith , la quantité de miel n’était pas suffisante pour soigner complètement le frère malade, d’où la nécessité de répéter l’opération jusqu’à atteindre la dose qui permet de guérir définitivement. Ou encore :

Ibn Abbas rapport que le Messager de Dieu (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « La guérison repose sur trois choses : la gorgée de miel, l’incision de la ventouse, et la brûlure du cautère, mais j’interdis à ma Communauté la cautérisation ». (Et dans une autre version : Je n’aime pas être cautérisé) (Rapporté par Boukhari)

Selon Aïcha (radiyoull-Lahu `anha) : le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) aimait le sucré et le miel. (Rapporté par Bouhkhari)

L’ouvrage « L’authentique de la Médecine Prophétique » d’Ibn Al-Qayyim mentionne les nombreux avantages du miel. « Il évacue les débris des veines, des intestins et autres. Il dissipe l’humidité par ingestion ou application (externe), il est aussi utile aux vieillards, aux personnes flegmatiques et à l’humeur froide et humide. Il est nourrissant, facilite les selles, conserve la texture des pâtes et de tout ce qu’on y dépose, fait disparaître le goût des remèdes répugnants, purifie le foie et la poitrine, c’est un diurétique et il convient à la toux glaireuse ».

Toujours selon Ibn-Al Qayyim, le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) prenait du miel avec de l’eau froide. C’était un bon remède pour préserver sa santé et s’entretenir. Et la Science vient confirmer les vertus bénéfiques du miel citées dans le Coran et la Sunna.

Les vertus citées dans le Coran et la Sunna confirmées par la Science

 

Bien que les bienfaits du miel ne sont pas encore tous connues par la science (des recherches étant encore en cours), ceux que l’on connait sont déjà bien nombreux.

Le miel pour la voie respiratoire
Commençons par évoquer l’un des plus célèbres : le miel contre la toux, cité dans l’Authentique de la médecine prophétique.
Une récente étude de l’Université de Pennsylvanie a révélée suite à une expérience menée avec des enfants qui toussaient que ceux qui prenaient du miel avant de dormir passaient une nuit plus paisible que ceux qui n’en avaient pas pris. Cette étude révèle donc l’action positive du miel sur le système respiratoire et son atténuation du mal de gorge.

L’action purgative du miel
Le hadith sur le frère malade de son ventre évoquée précédemment, témoigne de la faculté du miel à soulager des nombreux maux du ventre, notamment la colique, la dyspepsie ou l’ulcère d’estomac.

Un antiseptique, un cataplasme
Le miel soigne également les plaies. Il possède des vertus calmantes et cicatrisantes pour les blessures.

Un anti- bactérien
Il aurait aussi les mêmes propriétés que l’eau oxygénée pour désinfecter.
Une récente étude publiée par la revue scientifique Microbiology constate que le miel est un bactéricide efficace, qui pourrait servir à l’industrie pharmaceutique (pour remplacer par exemple des antibiotiques moins efficaces).

Un conservateur
Sa richesse en potassium fait de lui un bactéricide naturel. On peut donc l’utiliser pour conserver des aliments.

Ses vertus nourrissantes

Enfin, le miel est très utilisé dans les cosmétiques pour ses propriétés hydratantes, nourrissantes, et anti-oxydantes. On le retrouve ainsi dans les soins pour cheveux, les crèmes hydratantes, les baumes, et même dans des compléments alimentaires.

Les multiples bienfaits du miel font de ce produit un indispensable pour tout musulman désireux de se soigner selon les préceptes de la Sunna et le Coran. Il n’est donc pas étonnant que le Messager de Dieu (salallahu ‘alayhi wa salam) en prenait régulièrement.
Cependant, la croyance est la condition indispensable à la guérison, car seul Dieu guérit.

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants » (verset 82 de la Sourate Al-Isra) 

A lire: Le miracle coranique de la datte