Le chef du parlement consultatif indonésien, accompagné par certains députés indonésiens, a été accueilli en Iran par le chef du parlement iranien, Ali Larijani.

« Indonésie est l'un des grands pays musulmans du monde et nous avons toujours eu de relations très proches avec l’Indonésie » Larijani dit-il en précisant que les contrats économiques entre l’Iran et l’Indonésie étaient au centre de leurs négociations.

Zoakfili Hassan, le chef du parlement consultatif de la République d'Indonésie, a remercié, à son tour, l’accueil chaleureux du parlement iranien en insistant que l’Iran est un pays important dans la région et que l’on cherche à aider l’Iran à résoudre les conflits de la région.

Il a confirmé la convergence entre l’Iran et l’Indonésie dans plusieurs problèmes, dont la cause palestinienne, le combat contre Daesh et la défense des droits des musulmans en Birmanie.

A la fin de ces négociations, ils ont prié derrière Ali Larijani, ignorant le fait d’être chiite ou sunnite.Ce qui exige l’avis des Imams pour confirmer la validité ce type de prière.

156005c5baf40ff51a327f1c34f2975b_915

f3ccdd27d2000e3f9255a7e3e2c48800_603

032b2cc936860b03048302d991c3498f_318

8cda81fc7ad906927144235dda5fdf15_850

fe5df232cafa4c4e0f1a0294418e5660_931

A lire: Jakarta: 50.000 islamistes manifestent contre le gouverneur accusé d'avoir insulté l'Islam après la prière de vendredi