Le déploiement de Pokémon Go dans le monde est toujours en cours, mais une quinzaine de pays, notammant des pays musulmans, ont interdit ce jeu.

le mufti du royaume assimile les jeux Pokémon à des jeux d'argent, interdits par l'islam. En effet, certains Pokémons ayant plus de valeur que d'autres en fonction de leur rareté, il se crée un "marché" virtuel de ces petites créatures. Ainsi, détaille très sérieusement le mufti, "celui qui possède une carte forte prend le dessus sur celui qui a une carte faible. Ce dernier peut payer la valeur de son carte pour ne pas le perdre et c'est le gagnant qui détermine le prix." La fatwa de 2001 se montre également très méfiante vis-à-vis de l'influence que ces jeux pourraient avoir sur les enfants : "Le Comité recommande à tous les musulmans de s'en méfier et de les interdire à leurs enfants pour préserver leur religion, leur croyance et leur moralité".

Mais les reproches ne s'arrêtent pas là. L'univers Pokémon représenterait aussi la théorie de l'évolution darwinienne, là encore rejetée en principe par l'islam. C'est même "l'acte le plus répréhensible" des Pokémons, estime le mufti : "Le jeu est fondé sur l'évolution des créatures et rapporte l'origine de l'homme à une série des espèces vivants qui évoluent dont le dernier est le singe". Enfin, cerise sur le gâteau, ces jeux utiliseraient "les symboles et les slogans des religions et des organisations corrompues", tels que "l'étoile hexagonale qui ne fait que rarement exception dans toutes les cartes, et qui se rapporte comme tout le monde le sait, au sionisme mondial et (…) à l'Etat d'Israël." Même son de cloche pour "la croix""emblème sacré des Chrétiens" ou les "triangles, dont la signification est importante pour un grand nombre des organisations maisonnettes corrompues."

A part l'Arabie Saoudite, on peut nommer l'Iran, la Russie, l'Egypte, l'Indonésie, la Turquie.

l'Iran (ou plutôt son Haut Conseil des Espaces Virtuels chargés de l'activité online du pays) vient de décider d'interdire l'application. C'est une première mondiale pour Pokémon GO. Pour justifier cette décision, le Conseil fait part de ses inquiétudes en matière de sécurité.

L'Egypte a annoncé que ce jeu est interdit religieusement, comme le vin et les drogues.