La retraite pieuse ou al i’tikaf, particulièrement effectuée durant le mois de Ramadan possède de nombreux bienfaits. Cependant, nous n’apprécions pas cet acte d’adoration à sa juste valeur. Il serait donc intéressant de nous pencher sur cette Sunna afin de nous saisir de son véritable sens et de ses sagesses incha Allah.Pour ce faire, nous nous baserons essentiellement sur l’ouvrage de Salim al Hilali et ‘Ali Hasan al Halabi, nommé « Le jeûne du Ramadan comme l’a enseigné le Prophète(‘alayhi salat wa salam)» ainsi que sur les paroles du grand savant Ibn al Qayyim(qu’Allah lui fasse miséricorde).

Qu’est - ce que la retraite pieuse?

La signification du terme i’tikaf est le fait de séjourner. De ce mot, découlent les termes « mu’takif» et « ’akif» qui désignent « celui qui s’attache à la mosquée pour y adorer Allah». Ainsi, al i’tikaf est défini dans un premier temps, comme le fait de séjourner, sans connotation spirituelle ou religieuse. Cependant, ce terme est communément employé afin de désigner la retraite pieuse. Cette dernière a pour objectif de séjourner dans la mosquée afin de se consacrer à l’adoration d’Allah, à la lecture du Saint Coran, à l’accomplissement de prières surérogatoires, à l’étude de la science… Cette dernière est conseillée durant le mois béni de Ramadan mais également pendant le reste de l’année. En effet, d’après les Sahih d’Al Boukhari et Muslim, le Messager d’Allah(‘alayhi salat wa salam) a effectué al i’tikaf durant la dernière décade du mois de Shawwal. De même, lorsque ‘Umar(qu’Allah l’agrée) demanda au Prophète(‘alayhi salat wa salam): « Ô Messager d’Allah! J’avais fait vœu à l’époque de l’Ignorance(al Jahiliyya) de faire la retraite d’une nuit dans la Mosquée Sainte», l’Envoyé d’Allah(‘alayhi salat wa salam) lui répondit: « Alors, accomplis ton vœu». C’est ainsi qu’il fit la retraite d’une nuit. Cela prouve que la retraite pieuse n’est pas propre au mois de Ramadan. Cependant, il est préférable de l’effectuer durant ce mois béni, comme le faisait notre Noble Prophète(‘alayhi salat wa salam). En effet, Abu Hurayra(qu’Allah l’agrée) rapporte que «le Messager d’Allah(‘alayhi salat wa salam) faisait la retraite pieuse durant dix jours de chaque Ramadan. Et l’année de sa mort, il l’a fait pendant vingt jours»(Rapporté par Al Boukhari). Ainsi, le moment par excellence pour effectuer al i’tikaf est le mois de Ramadan car cela est conforme à la tradition prophétique. De plus, cela est meilleur durant la fin de ce mois, « car le Prophète(‘alayhi salat wa salam) passait la dernière décade de Ramadan en retraite jusqu’à ce qu’Allah reprît son âme. Ses femmes la faisaient aussi après sa mort»(rapporté par Al Boukhari). Ainsi, effectuer la retraite pieuse durant les dix derniers jours du mois de Ramadan est une Sunna qu’il convient de suivre incha Allah, d’autant plus que ses sagesses ne sont pas négligeables.

Les sagesses de la retraite pieuse

La retraite pieuse durant le mois de Ramadan est ce qui complète le jeûne et l’adoration du jeûneur. En effet, le jeûne nous a été prescrit entre autres, afin d’évacuer du cœur les mélanges de la passion qui empêche le cheminement vers notre Seigneur. C’est en ce sens que la retraite pieuse constitue un moyen de parachever cet état, de se consacrer à l’adoration d’Allah et de cheminer vers Lui tout en se détournant de ce qui est éphémère. L’érudit savant ibn al Qayyim(qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit à ce sujet: « Leur fut également décrétée la retraite pieuse dont le but et l’essence sont l’orientation et la concentration du cœur vers Allah, ainsi que la cessation de la préoccupation des créatures pour s’attacher uniquement à Allah, de telle façon que son évocation, son amour et son approche vers Lui remplacent les soucis et les pensées du cœur. Ainsi, tous les soucis sont projetés sur Lui et les pensées se transformeront en Son évocation et seront consacrées à ce qui réalise Son agrément et fait rapprocher de Lui». Ainsi, la retraite pieuse nous a été recommandée afin de consacrer notre corps, notre âme ainsi que notre esprit à Celui qui nous a créés. Et ce, durant dix jours pendant le mois bénide Ramadan. Ne pouvons - nous pas effectuer cela afin de satisfaire notre Seigneur? Ou préférons - nous consacrer ces quelques jours à autre qu’Allah Seul? La retraite pieuse apporte un certain apaisement al hamdouliLlah, du fait du rapprochement d’Allah. Comme le dit le savant ibn Qayyim(qu’Allah lui fasse miséricorde):« Le cœur retrouve, ainsi, la quiétude auprès de Lui au lieu de la trouver chez les créatures. D’autant plus, la retraite pieuse vise à acquérir l’apaisement auprès de Lui le jour de la solitude dans la tombe lorsqu’on sera privé de compagnie et de toute joie sinon en Lui». Ainsi, al i’tikaf est doté de sagesses et de bienfaits que l’on ne prend pas assez en considération. Non seulement cette retraite pieuse nous rapproche de notre Créateur, mais elle nous apporte également un bien être intérieur que rien ne peut égaler sobhanAllah ! Enfin, n’oublions pas que la retraite pieuse constitue un acte d’adoration en soi, qui pèsera dans notre balance le Jour du Jugement Dernier incha Allah. Ce jour là, chacun d’entre nous sera prêt à tout afin qu’un atome de bien pèse en sa faveur. Qu’attendons-nous alors pour œuvrer tant que nous le pouvons encore ? Qu’Allah nous facilite le jeûne ainsi que la retraite pieuse durant ce mois béni. Qu’Il accepte nos actes d’adoration et nous pardonne nos péchés.