Evelyne Joslain, spécialiste des Etats-Unis, était l’invitée de BFMTV le 20 janvier dans le cadre de l’investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Elle a été exclue du plateau après des propos polémiques sur Barack Obama.

Malaise télé, ce vendredi 19 janvier sur BFMTV. La passation de pouvoir entre Barack Obama et Donald Trump bat son plein, en début d'après-midi, lorsqu'une "experte" se lâche. "Obama, franchement, il fait partie des gens qui détestent l’Amérique", apprend-on de la bouche de cette intervenante, Evelyne Joslain, membre des Républicains Overseas et invitée pour avoir écrit un livre sur Donald Trump. Un autre invité répond par un gloussement gêné, la présentatrice tente de la contredire. Cette étonnante experte poursuit pourtant, imperturbablement : "Il a servi son idéologie, mais pas l'Amérique". Et d'asséner une analyse toute personnelle sur la déconfiture des Etats-Unis d'aujourd'hui  : "L'Amérique est en déclin sur tous les plans : économique, militaire, diplomatique".

Lorsque les autres intervenants tentent de lui faire remarquer que le chômage américain a beaucoup baissé sous Obama, Evelyne Joslain argumente dans un registre complotiste : "Le chômage a baissé... parce que vous croyez aux statistiques !" Les réactions des autres invités oscillent alors de la sidération à l'agacement.

Ce n'est pourtant pas fini car cette surprenante spécialiste va finir son raisonnement implacable par une accusation de complaisance d'Obama avec le radicalisme islamique - "Il n'a pas voulu employer les termes d'islamisme radical, ça lui écorchait les lèvres" -, qu'elle relie de manière douteuse à la foi qu'elle lui prête. "Je pense qu’il était plus musulman dans son cœur que chrétien. Renseignez-vous...", assène Evelyne Joslain. Cette fois, la présentatrice demande à changer de sujet. La prétendue experte est exfiltrée du plateau.

Evelyne Joslain est professeure agrégée d'anglais et essayiste politique, membre des Républicains Overseas, la branche du parti de Donald Trump réservée aux Américains qui vivent à l'étranger. Elle est l'auteure du livre Obama : de la déconstruction de la démocratie en Amérique, en 2010, dont le titre laisse deviner l'orientation bien particulière.

A lire: Le président philippin qualifie Obama de «fils de pute»