Un portrait de Vladimir Poutine de six mètres sur neuf avec l’inscription «pacificateur» a été suspendu sur le pont Manhattan à New York avant d’être promptement retiré par les autorités. L’auteur de cette exposition sauvage n’a pas été identifié.

L'affiche accrochée sur le pont de Manhattan à New-York montre le président russe Vladimir Poutine sur fond du drapeau national de la Russie et l'inscription « Pacificateur ». Selon des témoins, deux personnes ont accroché la bannière sur le pont à 14h30 (20h30 heure de Paris).

Les autorités municipales ont eu tôt fait d'enlever l'image, mais les locaux ont tout de même eu le temps de la photographier et d'échanger leurs photos sur les réseaux sociaux.

La police étudie les caméras de surveillance pour tenter d'établir l'auteur de l'action non autorisée.

Les New-Yorkais n'étaient pas seuls qui ont admiré « Poutine pacificateur ». Dans la nuit du 7 octobre, un graffiti inhabituel est apparu sur le mur d'un bâtiment à Dresde, en Allemagne. L'image montre le portrait du président russe Vladimir Poutine avec l'inscription « Pacificateur ».

A lire: 

Obama a comparé la popularité de Poutine et Saddam Hussein, répondant à la Trump