Donald Trump a consacré un discours vendredi à la communauté noire américaine dans une tentative d'élargir sa base électorale, affirmant que le parti démocrate d'Hillary Clinton et Barack Obama avait trahi ses électeurs noirs.

"Aucun groupe en Amérique n'a plus souffert des politiques d'Hillary Clinton que les Noirs", a déclaré le candidat républicain à la Maison Blanche lors d'un meeting à Dimondale, dans le Michigan. "Ce soir, je demande à chaque citoyen noir de ce pays qui souhaite un avenir meilleur de voter pour moi", a lancé Donald Trump.
    
En 2012, 13% des votants de la présidentielle étaient noirs, et 93% d'entre eux ont voté pour Barack Obama, selon les sondages de sorties des urnes. Hillary Clinton a elle-même démontré son immense popularité auprès de cette communauté lors des primaires, recueillant jusqu'à 90% des voix des électeurs noirs face au sénateur Bernie Sanders.

Les immigrés prennent "vos emplois"

Mais Donald Trump, après avoir initialement clamé, lors des primaires, qu'il serait capable de récupérer le vote hispanique, a apparemment décidé que la victoire en novembre dépendrait désormais en partie du vote noir.
    
"Vous vivez dans la pauvreté, vos écoles sont mauvaises, vous n'avez pas de travail, 58% de votre jeunesse est au chômage. Mais qu'est-ce que vous avez à perdre?" a-t-il lancé. Il a affirmé que son adversaire démocrate voulait "ouvrir les frontières", déclarant que les immigrés "prenaient vos emplois".

A lire: «La prochaine élection marquerait le début de la fin de l'Empire américain»