Le candidat présidentiel républicain, Donald Trump a appelé lundi pour plus de contrôles d'immigration stricts, y compris un test idéologique pour les musulmans entrant dans le pays.

Dans son dernier discours anti-musulman, Trump accuse Barack Obama et Hillary Clinton pour les attaques terroristes, en répétant ses appels à des mesures strictes contre les immigrés musulmans et les visiteurs.

"Mon administration va poursuivre agressivement des opérations conjointes et militaires de la coalition pour écraser et détruire Daesh», a déclaré Donald Trump dans son dernier discours à Youngstown, Ohio.

Donald Trump a donné plus de détails sur idées provocatrices  anti-immigration  qui ont propulsé sa candidature présidentielle, en proposant  un nouveau test idéologique pour les visiteurs étrangers qui sollicitent leur admission aux États-Unis, afin de s’assurer qu’ils partagent «les valeurs» américaines

Les candidats seront testés afin de déterminer s’ils partagent des valeurs libérales occidentales, telles que la tolérance religieuse. Les citoyens de certains pays  n’auront pas de visas, mais on ne sait pas quelles sont ces nations.

Donald Trump  a donné une définition étroite de  la haine,qui semblait s’appliquer seulement aux musulmans. Par exemple, il a appelé à une conférence internationale axée sur la lutte contre « l’islam radical » et a suggéré que la Russie pourrait être un allié.

Donald Trump a affirmé que les immigrants en provenance de pays à majorité musulmane au Moyen-Orient apportent un soutien à la loi islamique, y compris les «crimes d’honneur» pour les femmes accusées de faire honte à leurs familles, et la peine de mort pour les homosexuels.

A lire: «La prochaine élection marquerait le début de la fin de l'Empire américain»