Voilà le message - écrit au crayon sur un morceau de papier : “Muhammad was a rapist! F**k Islam!”

Une fille musulmane de 15 ans a trouvé le papier alors qu'elle entrait dans une mosquée à Saint Paul, Minnesota, lundi matin. La note avait été laissé à la porte de la mosquée.

"Avant qu'elle me l'a apporté, elle l'a déchiré par colère", a déclaré Kassim Busuri, administrateur du Dawah Centre islamique. «Nous savons que ce genre d'actes sont fait par des gens qui sont ignorants, qui ne comprennent pas notre religion ou qui nous sommes."

Selon Busuri, la police ouvre une enquête et a promis d'envoyer plus d'agents de patrouille dans la zone autour de la mosquée. Le Service de police de Saint-Paul, cependant, n'a pas commenté l'incident.

La représentation du prophète Mahomet comme un violeur et un pédophile est un mensonge trompeur qu'Islamophobes répètent souvent. Selon certains universitaires, cette revendication remonte aux Croisades, lorsque les Européens ont cherché à diaboliser l'Islam.

L'incident est survenu après une série de crimes haineux islamophobes qui montrent une forte augmentation des sentiments anti-musulmans à travers les États-Unis. Plus tôt ce mois-ci, un homme abattu deux hommes musulmans, à travers le fleuve à Minneapolis, tout en criant des insultes anti-musulmanes.