Un homme a percuté des cyclistes et des piétons avec une camionnette avant de sortir du véhicule et d'être interpellé par la police dans le sud de Manhattan le 31 octobre. Au moins huit personnes sont mortes, selon plusieurs médias new-yorkais.

Le quartier de Manhattan à New York a été le théâtre d'une attaque à la voiture bélier qui a fait au moins huit morts et une dizaine de blessés selon plusieurs médias américains. Selon les pompiers, 11 personnes ont été blessées et hospitalisées, dans un état «grave» mais sans que le pronostic vital soit engagé. La police a précisé dans un tweet qu'une personne avait été arrêtée, avant que le maire de New York ne déclare lors d'une conférence de presse  qu'il s'agissait d'un attentat.

Vers 15h locales, une camionnette a remonté une piste cyclable en sens inverse renversant des piétons et des cyclistes sur près d'un kilomètre, avant de percuter un bus scolaire. Le conducteur est ensuite sorti du véhicule avec deux armes factice à la main, un paintball et un pistolet à plomb et en criant «Allah Akhbar» selon plusieurs médias, dont le New York Post qui cite une source policière.

Il a été interpellé par les forces de l'ordre qui lui ont tiré dessus, le blessant à l'abdomen selon la police de New York, qui n'a pas donné d'informations quant son état de santé.

Si les autorités n'ont pas dévoilé l'identité du suspect, de nombreux médias américains, dont ABC News, rapportent cependant qu'il s'agirait d'un dénommé Sayfullo Saipov, résidant de la ville de Tampa, en Floride. Le média NBC Washington précise qu'il serait originaire d'Ouzbekistan et qu'il aurait reçu une carte verte pour s'installer aux Etats-Unis en 2010.

Le président américain Donald Trump a qualifié via son compte Twitter le suspect de «personne très malade» et «dérangée», assurant que les forces de l'ordre suivaient de près la situation.