Au moins sept personnes ont été tuées et 21 autres blessées mercredi dans ce qui semble être un attentat-suicide contre un véhicule transportant des policiers au Baloutchistan (sud-est du Pakistan), ont indiqué des responsables locaux.

Un précédent bilan faisait état de six morts.

Les policiers d'élite circulaient en camion sur une route à l'extérieur de Quetta, la capitale de la province, lorsque l'attaque s'est produite.

"La police a été visée dans cet attentat", a déclaré le ministre provincial de l'Intérieur Sarfraz Bugti, à la presse, précisant que les victimes étaient six policiers et un civil. "Vingt et une autres personnes ont été blessées".

Un responsable de la police de Quetta a pour sa part avancé un bilan de 7 morts et 10 blessés. "Nous avons envoyé des équipes sur le site pour aider les victimes", a-t-il dit.

Selon M. Bugti, une voiture a heurté le véhicule de la police avant de s'embraser. Il s'agit "apparemment d'un attentat-suicide", a-t-il dit à l'AFP, un scénario confirmé par un gradé de la police, Abdul Razzaq Cheema.

Plus tard dans la journée, M. Bugti a annoncé qu'un inspecteur de police avait été tué par des hommes armés lors d'une autre attaque à quelques kilomètres de là.

Le Baloutchistan, qui borde l'Iran et l'Afghanistan, est une province riche en ressources naturelles mais instable et secouée par une insurrection séparatiste et des violences terroristes.