Il n’a pas digéré l’affaire. Donald Trump, qui aurait été qualifié dans son dos de « débile » (« moron ») par son secrétaire d’Etat, a riposté mardi dans une interview, affirmant qu’il avait un QI supérieur à celui de Rex Tillerson.

« Je pense que c’est une fausse information », affirme Donald Trump dans un entretien au magazine Forbes publié mardi. « Mais s’il l’a dit, je pense qu’il faudra comparer nos tests de QI. Et je peux vous dire qui va gagner », ajoute-t-il aussitôt.

Interrogé en milieu de journée dans le Bureau ovale sur le fait de savoir s’il avait toujours confiance dans son secrétaire d’Etat, il a répondu « oui ». N’a-t-il pas affaibli le chef de la diplomatie en le prenant publiquement à partie ? « Je n’ai affaibli personne, je ne crois pas au fait d’affaiblir qui que ce soit », a-t-il répondu. Les deux hommes devaient déjeuner ensemble mercredi à la Maison Blanche en présence également de Jim Mattis, secrétaire américain à la Défense, qui cherche à les réconcilier.

Tillerson n’a pas démenti

Selon la chaîne NBC News, le secrétaire d’Etat a qualifié le président américain de « débile » à la fin d’une réunion au Pentagone cet été, des propos démentis par son porte-parole. Mais en conférence de presse, Rex Tillerson a botté en touche, refusant de commenter  « des trucs sans importance ». Du coup, ce non-démenti a été interprété par les médias américains comme un aveu, ce qu’il aurait fait fulminer Donald Trump, selon Politico.