Le ministère de la Défense russe annonce la mort de 180 terroristes et mercenaires en 24h.

 

Moscou a fait savoir que l'aviation russe avait éliminé quelque 120 terroristes de Daesh à l'est de la Syrie en l'espace de 24 heures, ainsi qu'environ 60 mercenaires étrangers.

«Un poste de commandement des terroristes de "l'Etat islamique" et jusqu'à 80 combattants, y compris neuf natifs du Caucase du nord, ont été éliminés dans la zone de Mayadine [à l'est]», au cours de ces dernières 24 heures, a fait savoir le 7 octobre le ministère russe de la Défense. Celui-ci a aussi rapporté la mort d'une quarantaine de combattants de Daesh près de la ville de Boukamal, également dans la partie orientale de la Syrie.

Des mercenaires ont en outre été abattus par l'aviation russe. «Au sud de Deir ez-Zor, dans la vallée de la rivière de l'Euphrate, une attaque aérienne [russe] a tué un détachement de mercenaires étrangers de plus de 60 combattants, des ressortissants des ex-républiques soviétiques, de Tunisie et d'Egypte. Douze véhicules tout-terrain lourdement armés ont également été détruits», a déclaré le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le major-général Igor Konachenkov.

Deux ans après le début de l'intervention russe en Syrie, le 30 septembre 2015, Daesh est au bord de l'effondrement. Mais ce n'est pas la seule organisation terroriste contre laquelle le gouvernement syrien et son allié russe luttent. Ainsi, dans l'ouest du pays, à Idleb, un raid aérien russe a touché le 3 octobre Abou Mohammed al-Joulani, chef de l'organisation Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra et ancienne branche locale d'Al-Qaïda). La nouvelle a causé la «confusion» dans les rangs des terroristes dans toute la province d’Idleb, d'après Moscou.

Le même jour, Igor Konachenkov avait fait savoir que l’aviation russe avait éliminé 304 terroristes de Daesh dans la vallée de l’Euphrate, dans un laps de temps de 48 heures.