En réunion, l'Organisation de la coopération islamique a apporté son soutien à la Palestine et appelé à protéger la mosquée al-Aqsa et l'esplanade des Mosquées.

Les membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) se sont réunis alors que la tension est toujours à son comble sur l’esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est. Depuis le 14 juillet dernier, des affrontements ont régulièrement lieu entre musulmans et forces de l’ordre israéliennes. Des rabbins ont d’ailleurs récemment appelé les juifs à « prendre d’assaut » la mosquée al-Aqsa, qui se situe sur ce lieu saint. La réunion de l’OCI était l’occasion pour les 57 pays musulmans qui la composent de parler de la situation en Palestine occupée.

L’organisation a notamment rappelé que l’esplanade des Mosquées était « un sanctuaire appartenant à l’Islam ». L’OCI a également,  dans un communiqué de presse, « fermement condamné les récentes actions provocatrices d’Israël, dont la fermeture de l’esplanade des Mosquées et l’interdiction faite aux Palestiniens, musulmans et chrétiens, de prier dans les lieux saints à Jérusalem ». Par ailleurs, l’Organisation de la coopération islamique exhorte les autorités israéliennes à arrêter de prendre des mesures « susceptibles de porter préjudice au droit palestinien d’une pleine souveraineté sur la partie orientale de Jérusalem en tant que capitale de l’Etat de Palestine ».

Une prise de position qui a mis du temps à arriver mais qui remet les pendules à l’heure. Dans le même temps, Mevlut Cavusoglu, le chef de la diplomatie turque, a appelé à un soutien sans faille à la Palestine, « avec des actes et non pas des paroles ». Le Turc estime que la communauté internationale doit « agir pour protéger la mosquée al-Aqsa et la Palestine ».

A lire: Qui sont les stars qui soutiennent la Palestine ?