Une jeune Yézidie capturée par le groupe terroriste daesh qui est restée entre les mains de ses bourreaux pendant deux ans a témoigné jeudi devant la Chambre du calvaire qu’elle et des centaines d’autres jeunes filles et femmes ont vécu et vivent encore.

Ikhlas Bajo est une jeune rescapée yézidie, capturée et réduite en esclavage par Daesh. Elle a réussi à s’échapper, vit maintenant en Allemagne et est venue témoigner jeudi à la Chambre de la vie quotidienne des femmes et des jeunes filles de sa communauté religieuse, sous le joug de Daech.

"Un jour, j’ai vu un homme de 43 ans abuser d’une fille de 9 ans"

Elle a raconté qu’elle a été capturée par le groupe terroriste Daesh il y a deux ans, elle avait alors 15 ans. Dans son groupe, les hommes qui refusaient de se convertir à l’islam ont tous été tués. Les femmes et les jeunes filles ont été jetées en prison. "Chaque jour, ils abusaient de nous. Un jour, ils sont venus prendre les enfants de plus de six ans, ils les ont emmenés dans des camps pour les entraîner à tuer des Yézidis. Ils ont ensuite formé un groupe de jeunes filles âgées de 9 à 20 ans et emmenées vers Mossoul où elles ont rejoint 500 autres filles, les viols étaient quotidiens. Un jour, j’ai vu un homme de 43 ans abuser d’une fille de 9 ans. Puis 65 filles ont été emmenées dans une autre ville irakienne. On nous vendait comme des poulets. Les gens de Daech nous disaient : ‘Comme Yézidis, vous êtes des infidèles, des esclaves’. Ils nous ont ligoté les pieds et les mains et nous ont violées. Certaines d’entre nous sont restées deux ans entre leurs mains. Elles priaient, criaient trois noms : Dieu, puis maman ou encore Communauté internationale, aidez-nous."

"Chaque jour pendant six mois, ils m'ont violé. J'ai essayé de me tuer ", a-t-elle déclaré à la BBC Victoria Derbyshire.

A lire: Daesh interdit aux femmes de porter la burqa dans certaines régions