Deux Palestiniens ont été tués samedi lors d'affrontements violents avec la police israélienne en Cisjordanie, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Un Palestinien de 17 ans, grièvement blessé dans des heurts à El-Azariyé, à l'est de Jérusalem, a succombé à ses blessures.

A Abou Dis, un autre Palestinien, âgé lui de 18 ans, est mort alors que le cocktail Molotov qu'il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé entre ses mains.

Le Croissant rouge a par ailleurs rapporté que 57 manifestants avaient été blessés par des balles en caoutchouc et des bombes lacrymogènes, et 12 personnes ont été transportées à l'hôpital.

De violents affrontements ont également éclaté samedi soir à la porte des Lions, à l'entrée de la vieille ville de Jérusalem après la prière des Musulmans.

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit lundi pour discuter des violences meurtrières entre Israéliens et Palestiniens après l'installation de nouvelles mesures de sécurité aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Cette réunion, qui se tient en urgence à la demande de la France, de la Suède et de l'Egypte, doit examiner "la façon dont les appels à la désescalade peuvent être soutenus", a déclaré samedi l'ambassadeur suédois à l'ONU Carl Skau. 

Israël est sous pression après la flambée de violence qui a suivi les nouvelles mesures de sécurité autour de l'esplanade des Mosquées, et une fusillade dans son ambassade à Amman, qui a fait deux morts jordaniens et un blessé israélien, suscite l'inquiétude sur le risque d'un débordement au-delà des Territoires palestiniens.

A lire: Israël: Elle voulait se marier avec un musulman et se convertir à l'islam, son père l'a poignardée à mort