Au moins 111 policiers ont été blessés lors des heurts survenus au cours d'une manifestation contre le sommet du G20 qui se poursuit actuellement à Hambourg, a rapporté vendredi matin la chaîne de télévision locale n-tv.

Un journaliste de Reuters a vu au moins un manifestant dont le visage était couvert de sang.

Les protestataires s'étaient réunis plus tôt dans la journée de jeudi, pour souhaiter aux chefs d'Etat et de gouvernement réunis vendredi et samedi à Hambourg la "bienvenue en enfer".

Les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eaux et des gaz lacrymogènes pour disperser des centaines de militants altermondialistes, après des jets de projectiles.

a-german-police-officer-stands-to-guard-protest-during-the-g20-summit-in-hamburg_5912538

Les autorités ont annoncé que près de 75 policiers avaient été blessés dans des affrontements avec les manifestants, qui se poursuivaient tard dans la soirée jeudi. Seuls trois d'entre eux ont nécessité une hospitalisation, a-t-on précisé.

Les pilotes d'un hélicoptère de la police ont été blessés aux yeux, par des lasers dirigés vers eux, ont ajouté les forces de l'ordre.

a-protester-holds-a-banner-next-to-a-burning-barricade-during-the-protests-at-the-g20-summit-in-hamburg_5912526

Les affrontements se poursuivaient jeudi soir après minuit, certains manifestants incendiant des poubelles et des barricades, endommageant des voitures et jetant des bouteilles sur la police.

Les manifestants venus de toute l'Europe reprochent au G20 de ne pas être parvenu à trouver de solution aux grands problèmes de la planète.

barricades-burn-as-protesters-clash-with-riot-police-during-the-protests-at-the-g20-summit-in-hamburg_5912530

La police a dit s'attendre à la venue de près de 100.000 manifestants dans la ville portuaire. Quelque 8.000 d'entre eux ont été ciblés comme des émeutiers potentiels.

Jeudi, au moins 13.000 manifestants ont défilé lors du principal rassemblement, dont un milliers d'anarchistes cagoulés. Près de 20.000 policiers allemands sont mobilisés à l'occasion du sommet.

A lire:Jakarta: 50.000 islamistes manifestent contre le gouverneur accusé d'avoir insulté l'Islam après la prière de vendredi