La Grande Mosquée de La Mecque, a été la cible d'une action "terroriste" que les forces de sécurité saoudiennes disent avoir déjouée, vendredi 23 juin.

Le ministère saoudien de l'Intérieur a annoncé hier vendredi, dans la soirée, qu'une action «terroriste» contre la Grande Mosquée de La Mecque avait été déjouée vendredi matin. Des dizaines de milliers de personnes étaient alors rassemblées dans le bâtiment en ce dernier vendredi de ramadan.

Le kamikaze faisait partie d'un groupe « terroriste », basé dans deux quartiers de La Mecque, et à Jeddah, la capitale économique du royaume, sur la mer Rouge, et dont cinq membres, y compris une femme, ont été arrêtés, a ajouté le ministère.

L'attentat, déjoué vendredi matin mais sur lequel rien n'avait filtré, était « imminent et visait la sécurité de la Grande mosquée et celle des fidèles », a précisé le porte-parole. Le kamikaze, chargé de mener l'attentat, s'est fait exploser après avoir refusé de se rendre aux forces de sécurité, qui ont assiégé le bâtiment de trois étages, situé dans l'enceinte de la Grande mosquée, où il s'était barricadé.

2017-06-24t013603z_1221817480_rc15afba5a70_rtrmadp_3_saudi-security_0

Six résidents étrangers qui effectuaient la Omra, et cinq policiers ont été blessés, a précisé le porte-parole, lorsque le bâtiment s'est effondré quand le kamikaze a fait exploser sa bombe. Deux des nos frères sont toujours hospitalisés ce samedi.

Ce n’est pas la première fois que nos Lieu saints  sont visés par des attaques terroristes. En juillet 2016, un attentat perpétré à Médine, avait fait quatre morts parmi les gardiens de sécurité, près de la Mosquée du prophète Mohamed (SWS).

A lire: Qui est Mohammed Ben Salman, le nouveau prince héritier saoudien ?