En faisant annoncer par son gouvernement l’envoi d’avions chargés d’aides alimentaires au Qatar, Mohammed VI comptait probablement redorer son blason terni à l’international. Seulement, l’information est très loin de correspondre à la réalité. En fait, Mohammed VI a tout bonnement essayé de faire passer pour une aide alimentaire une marchandise déjà payée rubis sur l’ongle par le Qatar.

Le pot aux roses vient d’être révélé avec fracas par la responsable de l’Observatoire du Qatar, Cheikha Meriem Al-Thani, dont la famille a perçu la déclaration du ministère marocain des Affaires étrangères comme une insulte. Comme il fallait s’y attendre, Mohammed VI a reçu une suprême humiliation… Une gifle qu’il n’est pas près d’oublier et dont il aura certainement du mal à se relever.

Visiblement très remontée contre Mohammed VI, Cheikha Meriem Al-Thani (la première des trois épouses de Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani) n’a ainsi pas hésité à révéler l’arnaque marocaine sur sa page Facebook : «Contrairement à certains pays (le Maroc, sic), le Qatar ne vit pas d’aides alimentaires.» Et de préciser que «tous les produits alimentaires réceptionnés par le Qatar depuis le début de la crise avec ses voisins ont été payés d’avance». Cela vaut, a-t-elle poursuivi, autant pour les marchandises envoyées par la Turquie et l’Iran que le Maroc.

La première épouse de Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, qui qualifie Mohammed VI de menteur et d’escroc sans le dire, martèle encore que «le Qatar ne reçoit d’aide de quiconque, mais n’oubliera pas ceux qui se sont tenus à ses côtés».

Le Maroc avait annoncé lundi qu’il allait envoyer un avion chargé d’aides alimentaires au Qatar. L’initiative a été présentée comme un «geste de solidarité» en ce mois de jeûne et «qui n'a pas de lien avec les aspects politiques» de la crise diplomatique actuelle dans le Golfe. Sur «instruction» du roi Mohammed VI, «le Maroc a décidé d'envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination de l'Etat du Qatar», avait affirmé le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

Bien qu’incongrue, dans la mesure où le riche émirat du Qatar n’a pas besoin de dons pour vivre, l’information a tout de même été largement relayée par une partie de la presse internationale sans être vérifiée. Normal, dirions-nous, tout le monde sait que de nombreux journalistes roulent pour le Makhzen.

A lire: Mohamed VI ordonne l'envoie d'avions de ravitaillement au Qatar