Un DJ britannique ayant fait polémique en Tunisie après avoir mixé l'appel à la prière musulman dans une boîte de nuit et le gérant de cet établissement vont être jugés pour «outrage aux bonnes moeurs».

Une vidéo très partagée depuis dimanche montre des groupes de jeunes danser sur un remix de l’appel à la prière, dans une boîte de nuit de Nabeul (nord-est de la Tunisie), à l’occasion d’une soirée animée par deux DJ européens. « Après confirmation des faits, nous avons décidé la fermeture de cette boîte de nuit » jusqu’à nouvel ordre, a déclaré à l’AFP le gouverneur Mnaouar Ouertani.

Une enquête ouverte

« Après confirmation des faits, nous avons décidé la fermeture de cette boîte de nuit » jusqu’à nouvel ordre, a déclaré le gouverneur de Nabeul, Mnaouar Ouertani.

Selon la même source, une enquête a été ouverte et le gérant du club placé en détention provisoire « pour atteinte aux bonnes mœurs et outrage publique à la pudeur ».

« Nous ne permettons pas l’atteinte aux sentiments religieux et au sacré », a encore fait valoir Ouertani, alors que la vidéo a entraîné de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Nabeul, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis, est voisine de la station balnéaire de Hammamet, l’une des principales destinations touristiques du pays.

A lire:En Malaisie, le mot hot-dog, c'est fini: le Département islamique ne veut plus associer chien et bouffe