La motion M-103 qui vise à condamner l’islamophobie a été adoptée à 201 voix contre 91 à la Chambre des communes à Ottawa, jeudi après-midi.

La motion M-103, présentée par la députée Iqra Khalid de Mississauga-Erin Mills, en Ontario, a été adoptée par plus des deux tiers des élus présents lors du vote.

La résolution demande à la Chambre des communes de condamner l’islamophobie et «toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques». Elle demande aussi qu’un comité entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait éliminer ce problème et recueillir des données sur les crimes haineux.

La proposition a été appuyée par 201 députés et 91 ont voté contre.

Elle a été rejetée par presque tous les députés conservateurs qui pensent qu’elle peut potentiellement brimer la liberté d’expression de ceux qui souhaitent critiquer l’Islam.

Mme Khalid a été fortement applaudie par ses collègues libéraux lorsqu'elle s'est levée pour appuyer la motion.

L'enjeu est même devenu une pomme de discorde parmi les candidats à la direction du Parti conservateur.

Michael Chong a voté pour la motion, tandis que ses adversaires Andrew Scheer, Steven Blaney, Brad Trost, Kellie Leitch, Erin O'Toole et Maxime Bernier s'y sont opposés.

La résolution, appuyée par le député de Pierrefonds-Dollard, Frank Baylis, demandait à la Chambre des communes de condamner l'islamophobie et « toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ».

Elle demandait aussi qu'un comité entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait éliminer ce problème et recueillir des données sur les crimes haineux.

De son côté, l’initiatrice de cette motion, la députée Iqra Khalid a exprimé sa satisfaction après l’adoption de son texte. « M-103 ne donne pas de privilèges à une religion ou à une communauté aux dépens des autres. M-103 ne restreint pas la liberté d’expression. La motion n’est pas juridiquement contraignante », a déclaré Mme Khalid, citée par Radio Canada.

Selon le même média, la députée de l’Ontario a reçu « 50.000 messages haineux, islamophobes, racistes et misogynes » après la déposition de son projet de loi. Depuis, sa sécurité a été renforcée.

A lire:  Statistique:L’Islam deviendra en 2070 la première religion mondiale