Le 8 mars, journée internationale de la femme,Le rabbin Yigal Levinstein, directeur d'un séminaire religieux de préparation au service militaire pour les jeunes gens, a déclaré son point de vu à l'égard des femmes.

Ces propos ont fait scandale dans un pays où les femmes effectuent un service militaire obligatoire de deux ans. 

Le rabbin a notamment affirmé, selon des propos rapportés par les médias israéliens, qu'elles rentraient à l'armée "juives" et en sortaient "non juives". 

Il s'est aussi demandé "qui accepterait de se marier" avec des femmes ayant servi dans des unités combattantes. 

Le rabbin faisait essentiellement référence à la question de l'enrôlement des jeunes femmes qui ont terminé leur éducation religieuse, qui inquiète beaucoup de rabbins conservateurs.

"Nos femmes sont saintes et modestes", a affirmé Levinstein devant les étudiants. "Cela signifie-t-il qu'elles ne peuvent pas travailler? Laissons-les travailler dans le domaine qu'elles souhaitent".Mais quelle est sa mission? Selon le Talmud, elle doit bâtir la prochaine génération. Ça leur est imposé. Seules nos saintes femmes savent comment faire. Qu'est-ce qu'elles vont être (à l'armée) ? Un chef de peloton? C'est une question folle", a-t-il lancé.

Et Levinstein de continuer : "Oubliez la fille laïque, c'est une fille religieuse qui est enrôlée. Elles rentrent (dans l'armée) juives et ne le sont plus quand elles en sortant. Tout leur système de valeurs change, leurs priorités, la maison, les carrières... Ça rend tout le monde fou. Nous ne pouvons pas accepter cela".

Le rabbin Yigal Levinstein n'en est pas à ses premiers faits d'arme. Il avait qualifié les homosexuels de "pervers" dans une intervention devant des jeunes en juillet dernier. Il avait auparavant qualifié les mouvements juifs réformés de "chrétiens" et critiqué les efforts de l'armée pour éviter de toucher les civils.

“Nous en sommes fiers et nous irons plus loin. Et c’est important de le dire le plus clairement possible » a réactionné Netanyahu.S'il n’a pas mentionné le nom du rabbin Yigal Levinstein, ses propos, sans nul doute, ont été prononcés à l’intention du chef de l’académie religieuse Eli. Ce dernier a dit mardi soir – des paroles qui ont été diffusées sur la base d’un enregistrement – à des centaines de diplômés d’une autre yeshiva de l’implantation de Bnei Atzmon que le service militaire au sein de l’armée israélienne avait « rendu nos filles folles ».

A lire: France : des parlementaires demandent la reconnaissance de l'État de Palestine