Le président américain Donald Trump devrait signer ce mercredi plusieurs ordres exécutifs limitant l'immigration en provenance de Syrie et de six autres pays situés au Moyen-Orient et en Afrique, ont dit plusieurs conseillers et experts de l'immigration.

Comme le nouveau président républicain l'avait promis lors de sa campagne électorale, il interdira temporairement le 25 janvier l’accès aux Etats-Unis pour les réfugiés venant d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan et du Yémen. Il aura pour cela recours à des ordres exécutifs (décrets présidentiels) qu'il signera au siège du département de la Sécurité intérieure, dont les responsabilités incluent l'immigration et la sécurité des frontières.

Donald Trump devrait signer ces ordres exécutifs au siège du département de la Sécurité intérieure, à Washington, dont les responsabilités incluent l'immigration et la sécurité des frontières.

Au cours de sa campagne électorale, Donald Trump a proposé d'interdire temporairement l'entrée des Etats-Unis aux musulmans ou encore de construire un mur le long de la frontière avec le Mexique pour empêcher le passage de migrants.

Le président et son candidat pour le poste du ministre de la Justice Jeff Sessions ont déclaré depuis qu'ils concentreraient davantage leurs restrictions sur les pays dont les ressortissants pourraient représenter une menace plutôt que sur des individus d'une obédience religieuse particulière.

Pour bloquer l'entrée sur le territoire américain des personnes en provenance des pays visés, Donald Trump va vraisemblablement ordonner au département d'Etat de cesser de délivrer des visas aux personnes de ces pays, ont dit des sources.

A lire: Elle a décidé de se convertir à l'Islam à cause des discours haineux de Donald Trump