Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé mardi que la partie orientale de Mossoul avait été complètement libérée après plus de 100 jours de combats contre les militants extrémistes du groupe Etat islamique (EI).

Le Premier ministre a également appelé les forces armées à s'empresser de libérer les dernières zones tenues par l'ennemi dans la province septentrionale de Ninive, notamment la partie ouest de Mossoul, la capitale de la province. La partie ouest de Mossoul se situe sur la rive droite du Tigre, la rivière qui coupe la ville en deux.

Il a tenu ces propos au cours d'une conférence de presse dans laquelle il a salué "l'héroïsme des forces armées et l'unité du peuple irakien".

Un communiqué de l'armée irakienne a par ailleurs déclaré que les forces armées avaient achevé la libération des quartiers est de Mossoul, après avoir repris aux combattants de l'EI les derniers quartiers qu'ils tenaient encore dans le nord de la partie orientale de la ville.

Les troupes, appuyées par les forces aériennes irakiennes et par celles de la coalition menée par les Etats-Unis, ont libéré le quartier de Rashidiyah, ainsi que les villages voisins de Ba'wiza, de Baysan et de Shrikhan, au terme de violents combats contre l'EI. Les affrontements ont tué des dizaines de militants de l'EI, et ont permis de détruire huit voitures piégées, selon un communiqué du Commandement opérationnel conjoint.

Les forces irakiennes ont également tué deux kamikazes ennemis, abattu cinq drones transportant des explosifs, et détruit trois véhicules équipés de mitrailleuses lourdes, a précisé le communiqué.

Selon les experts, la libération de la partie orientale de Mossoul va permettre aux troupes d'initier une nouvelle phase dans leur offensive contre l'EI, en se concentrant désormais sur les quartiers ouest de la ville.

Le 17 octobre, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé le début d'une grande offensive destinée à reconquérir Mossoul, la deuxième plus grande ville du pays. La seconde phase de l'offensive, concentrée sur la libération de la partie orientale de Mossoul, a commencé le 29 décembre.

Mossoul, à 400 km au nord de Bagdad, la capitale irakienne, est tombée aux mains de l'EI en juin 2014, lorsque les forces gouvernementales ont déposé les armes et pris la fuite. La prise de Mossoul a permis aux militants de l'EI de s'emparer de plusieurs parties des régions nord et ouest de l'Irak.

A lire: Des soldats musulmans irakiens érigent le plus grand arbre de Noël en Irak en solidarité avec les chrétiens