Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé qu'il allait s'entretenir, dimanche soir, avec le président américain Donald Trump, dont l'entrée en fonction a encouragé le lancement de projets de colonisation à Jérusalem-Est. La mairie israélienne de Jérusalem a donné son feu vert définitif à la construction de 566 logements dans trois quartiers de colonisation de Jérusalem-Est, a annoncé, dimanche, un conseiller municipal.

Ces nouveaux logements ne sont que les premiers d’une longue liste a assuré Meïr Turjeman, l’adjoint au maire de Jérusalem : « Ces 566 logement ne sont qu’un coup d’envoi. Nous avons des plans pour la construction de 11.000 logements qui attendent les autorisations ». Il précise également que l’investiture de Donald Trump a joué un rôle majeur dans cette prise de décision :  « Les règles du jeu ont changé avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Nous n’avons plus les mains liées comme du temps de Barack Obama, désormais nous pouvons enfin construire ».

La colonisation des territoires palestiniens ne cesse de se poursuivre dans l’impunité la plus totale, avec le soutien toujours plus accru des grandes puissances.

A lire: Nos armes sont fixées sur Israël (Interview avec Mahmoud al-Zahar, membre du mouvement de résistance islamique du Hamas)