L'ex-ministre des Affaires étrangères israélienne, Tzipi Livni, devait être interpellée pour audition à Bruxelles lundi prochain dans le cadre d'une enquête pour crimes de guerre à Gaza, a indiqué ce jeudi le quotidien belge Le Soir.

Elle était ministre des Affaires étrangères au moment de l’opération militaire israélienne « Plomb Durci » dans la bande de Gaza entre le 27 décembre 2008 et le 18 janvier 2009.

En date du 23 juin 2010, un collectif de victimes avait déposé plainte en Belgique entre les mains du Procureur fédéral contre certains responsables civils et militaires israéliens de l’époque, dont Madame Tzipi LIVNI, du chef de crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis dans la bande de Gaza.

Les plaignants ont logiquement demandé cette semaine au Procureur Fédéral l’arrestation de Madame Tzipi LIVNI à sa descente d’avion lors de son arrivée en Belgique le 23 janvier prochain.

l'Association belgo-palestinienne (ABP) souligne  que "Tzipi Livni, ancienne ministre des Affaires étrangères, et à ce titre responsable des décisions prises pendant l'opération Plomb durci au même titre qu'Ehud Olmert et Ehud Barak, déclarera "qu'il ne sera pas fait de quartier". Cette expression, utilisée dans un tel contexte, est constitutive, à elle seule, de crime de guerre, conformément au Code pénal belge, selon le même communiqué.

A lire: Netanyahu convoque l’ambassadeur US après la résolution du CS de l’Onu