En Israël, les structures humanitaires financées par l'Union européenne jugées illégales par l'État hébreu sont souvent détruites.

Depuis l’an dernier les destructions s’accélèrent, l’armée israélienne n’hésite pas à détruire les écoles palestiniennes fiancées par l’union européenne.

« Le gouvernement français avait construit des salles de classe, donné des tables et des chaises. 24 heures plus tard les israéliens avaient tout confisqué. » explique un habitant au journaliste de France3.

La démolition a eu lieu au cœur de l'hiver dernier. Des installations construites sans permis, disent les autorités israéliennes. Pourtant, l'instigateur du projet est une institution parmi les plus influentes au monde : l'Union européenne. Si l'UE est passée outre l'interdiction israélienne, c'est qu'elle considère qu'Israël occupe ces territoires sans fournir le minimum vital aux populations locales. Certains Bédouins, privés de toit, ont dû regagner des grottes qu'occupaient leurs parents et grands-parents. Depuis l'an dernier, les démolitions s'accélèrent. Une école d'une bourgade palestinienne, construite par la France, a par exemple été détruite en pleine nuit. 22 000 euros avaient été investis par la France. D'autres projets sont déjà prévus en Cisjordanie, le bras de fer risque de se poursuivre.

A lire: La civilisation islamique vaincrait la civilisation corrompue et trompeuse occidentale