Au cours de son premier déplacement à l’étranger en tant que président des Etats-Unis, Donald Trump entend rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine. La rencontre est prévue se dérouler dans quelques semaines lors d’un sommet en Islande.

Une rencontre en Islande pour Donald Trump et Vladimir Poutine

Désireux d’alléger les tensions entre les Etats-Unis et la Russie, le nouveau président américain Donald Trump a prévu de rencontrer Vladimir Poutine lors d’un sommet en Islande qui se déroulera d’ici à quelques semaines. D’après le Sunday Times de ce dimanche, cette rencontre a pour but de réchauffer les liens existant entre le Kremlin et la Maison-Blanche, des relations qui se sont détériorées après l’accession de Barack Obama au pouvoir. Selon les faits rapportés par le Figaro, cette première rencontre se portera sur un accord limitant les armes nucléaires. L’Islande a été choisi comme pays hôte de ce sommet sachant qu’il est historiquement associé au dégel entre les deux pays en 1986 avec la rencontre des présidents américain et soviétique Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev.

Déni d’un sommet par le gouvernement islandais

De son côté, le gouvernement islandais affirme ne pas encore avoir eu de demande pour un tel sommet. Il s’est cependant déclaré favorable à l’accueil de cette rencontre entre les Etats-Unis et la Russie. "Le gouvernement islandais n’a pas reçu de demande en ce sens", a affirmé le ministre des Affaires étrangères Gudlaugur Thor Thordarson sur le site internet d’information mbl.is.

Contrairement à son prédécesseur qui avait maintenu des relations tendues avec la Russie, Donald Trump n’a jamais caché sa sympathie pour Vladimir Poutine et consorts. Par rapport au scandale de piratage informatique russe, le milliardaire américain s’est même réservé dans sa prise de position, fait rare pour un homme connu comme étant catégorique.

A lire: Obama va quitter la Maison-Blanche sur une humiliante défaite contre Poutine