Les policiers bruxellois vont suivre une formation sur l'islam et l'islamisme. Objectif: ne pas confondre une religion et ses déviances. Certains dénoncent cependant des cours inutiles qui alimentent le communautarisme.

Une autre formation de 8 heures sera également délivrée sur l’information sur le djihadisme et les mécanismes de radicalisation, a expliqué Rudi Vervoort, ministre-président du gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale.

Ce type de formation est déjà dispensé au Campus Vesta, l’école de police d’Anvers. Elle sera divisée en quatre points : une connaissance de base de l’islam, l’histoire de l’immigration de 1960 à aujourd’hui, un aperçu des différentes communautés musulmanes de Belgique ainsi qu'un focus sur les différences entre la religion et la culture.

«Cette formation fait suite à la demande du corps de police lui-même. Les policiers estiment que dans une ville multiculturelle, une connaissance de base de l’islam est indispensable à un corps de police engagé. Ils souhaitent ainsi parvenir à des rapports mutuels respectueux et non réducteurs, caractérisés par une ouverture positive au partage de savoirs qui n’esquivent pas non plus les questions difficiles», a précisé la députée bruxelloise Annemie Maes (Groen).

A lire: "Les jours de la civilisation occidentale sont comptés, Islam construit les civilisations nouvelles" ( le philosophe Michel Onfray )