Donald Trump a semble-t-il apprécié le courrier que lui a adressé Vladimir Poutine en cette fin d’année. En plus de lui souhaiter ses meilleures voeux, il a plaidé pour une amélioration des relations entre les deux pays. Le milliardaire est ravi.

Le président américain élu Donald Trump a annoncé jeudi avoir reçu une lettre «très correcte» de la part du leader russe Vladimir Poutine.

« Une lettre très agréable de la part de Vladimir Poutine. Ses idées sont si correctes. J’espère que les deux parties respecteront ces idées et n’auront pas à emprunter une voie alternative », a fait savoir Donald Trump.

«Les défis globaux et régionaux que nos pays ont affrontés ces dernières années montrent que les relations entre les États-Unis et la Russie restent un facteur important pour assurer la stabilité et la sécurité du monde d'aujourd'hui», écrit également le président russe.

La Russie et les États-Unis traversent une crise dans leurs relations qui n'ont jamais été aussi mauvaises depuis la fin de la guerre froide. L'annexion de la Crimée par la Russie et l'intervention directe de l'armée russe en Syrie au côté du régime de Bachar al-Assad provoquent de fortes tensions entre les deux grandes puissances.

«J’espère qu’après votre entrée en fonction en tant que président des Etats-Unis, nous serons en mesure – en agissant de manière constructive et pragmatique – de rétablir un cadre propice à une coopération bilatérale dans différents domaines et d’amener notre niveau de collaboration sur la scène internationale à un nouveau niveau de qualité», pouvait-on encore lire dans la lettre.

Donald Trump n’a pas hésité à rendre public ce courrier le 23 décembre. Et il a tenu à accompagner cette révélation de quelques commentaires très positifs : «Une très belle lettre de la part de Vladimir Poutine, ses pensées sont si pertinentes.» Avant d’ajouter : «J’espère que des deux côtés nous serons capables d’être à la hauteur de ces pensées et que nous n’aurons pas à choisir un autre chemin.»

A lire: L'ambassadeur de France aux États-Unis:

"Après cette élection, tout est désormais possible. Un monde s'effondre devant nos yeux. Un vertige"