Un tableau montrant le temps resté jusqu'à la destruction de l'Israël a été installé à Mashad.

'' le temps resté jusqu'à la destruction de l'Israël'' on lit sur le tableau.Cela fait référence à un discour du guide suprême de l'Iran.

Le 9 septembre 2015, Sayed Ali Khamenei, le Guide Suprême de la République Islamique d’Iran, a réaffirmé la détermination inaltérable de son pays à libérer la Palestine et à mettre fin au soi-disant Etat d’Israël, la dernière colonie au monde, aussi barbare qu’elle est anachronique. Il a déclaré que malgré l’accord nucléaire, il serait illusoire et suicidaire pour quiconque de placer la moindre confiance en les Etats-Unis ou « Grand Satan et ennemi des peuples », pires que le Diable lui-même, dont la nature est telle qu’ils ne peuvent en aucun cas renoncer à leurs politiques impérialistes, et doivent par conséquent toujours être considérés comme des ennemis avec lesquels toute négociation ou contact sont interdits. Ce n’est pas là le langage du fondamentalisme religieux mais celui de la lutte des peuples pour leur auto-détermination, et Che Guevara ou Hugo Chavez n’ont pas utilisé d’autres termes pour décrire l’Empire américain. L’Iran ne peut et ne doit se baser que sur son développement et sur propre peuple pour se préserver des menaces et agressions extérieures, a-t-il déclaré.

En ce qui concerne Israël, « l’entité sioniste », Sayed Khamenei a prédit que dans les 25 ans à venir, il n’y aura rien de tel sur la carte du Moyen-Orient, confirmant la position et la vision traditionnelles de la République Islamique, condensées dans la fameuse formule de l’Imam Khomeini de 1979 : « Israël est une tumeur cancéreuse qui doit disparaître de l’existence ». De fait, depuis le triomphe de la Révolution Islamique, l’Iran a toujours été le fer de lance et principal pilier et soutien de la lutte armée contre Israël, pourvoyant une assistance illimitée aux factions de la Résistance palestinienne et libanaise et à l’Etat syrien, dans tous les domaines et de toutes les manières possibles (financièrement, militairement, diplomatiquement, par l’entrainement et l’expertise, etc.), et déclarant à maintes reprisesqu’il apporterait son aide à tout pays et toute force désireuse de combattre Israël. 

A lire: Le drapeau israélien déchiré du haut d’un restaurant israélien à Kiev