Le roi se serait personnellement engagé à apporter 12 millions de dollars pour la tenue de la conférence de la Clinton Global Initiative à Marrakech en mai 2015, en contrepartie de la présence effective de l’ex-Secrétaire d’Etat américaine, selon des emails de l’équipe Clinton révélés par Wikileaks.

La candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine Hillary Clinton aurait obtenu du roi Mohammed VI près de 12 millions de dollars lors du sommet de la Fondation Clinton en se proposant comme quid-pro-quo, titrait jeudi le Daily Mail« Hillary Clinton avait approché le roi du Maroc pour accueillir le sommet Clinton Global Initiative et avait obtenu du monarque l'engagement d'un financement de 12 millions de dollars pour financer l'événement somptueux et renflouer les fonds de la Fondation », indique le journal. 

Citant des mails piratés des comptes de responsables de la Fondation Clinton, révélés par Wikileaks, le journal évoque notamment « le déplacement de Bill et Chelsea Clinton et leurs dépenses durant plusieurs jours dans un hôtel cinq étoiles à Marrakech en mai 2015, ainsi que la tenue du sommet de la Clinton Global Initiative Moyen-Orient et Afrique ».

Le roi Mohammed VI n’apparaît pas personnellement dans la liste des donateurs mise en ligne par la Fondation Clinton. L’OCP en revanche fait partie des contributeurs qui ont donné au total entre 5 et 10 millions de dollars. D’autres acteurs marocains ont fait des dons spécifiques aux activités de la Clinton Global Initiative (adhésions, sponsoring, frais de conférence). Akwa Group, dirigé par le ministre sortant de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, réputé proche du palais royal, et la CGEM ont ainsi donné entre 500 000 et un million de dollars chacun, suivi par BMCE Bank et Crédit Agricole du Maroc (entre 250 000 et 500 000 dollars), puis par Attijariwafa Bank et Banque Centrale Populaire (entre 100 000 et 250 000 dollars).

A lire: Clinton a menacé d'entourer la Chine de missiles selon WikiLeaks